Territoire intelligent

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Territoire intelligent

Le territoire intelligent apportera des réponses nouvelles en matière de gestion des espaces verts, circulation, transports en commun... (Photo: Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)
Le territoire intelligent apportera des réponses nouvelles en matière de gestion des espaces verts, circulation, transports en commun...

Lors du conseil communautaire du 10 décembre 2018, les élus d’Angers Loire Métropole ont voté à l’unanimité le lancement du projet "territoire intelligent". Une démarche de long terme, qui doit doter le territoire d’outils innovants en matière de gestion des énergies, de services publics, de relation à l’habitant...

Qu’est-ce qu’un territoire intelligent ?

Le territoire intelligent repose sur une utilisation efficace et partagée des nouvelles technologies, notamment liées aux objets connectés, pour créer de nouveaux services utiles aux habitants, mieux gérer les ressources naturelles, optimiser le fonctionnement des services publics, faciliter la vie quotidienne... Il s’inscrit dans une démarche de développement durable et de gestion maîtrisée des fonds publics.

En développant les interactions entre la collectivité et les habitants, le territoire intelligent permet également aux citoyens d’être davantage acteurs de leur cadre de vie.

Pourquoi un projet de territoire intelligent sur Angers Loire Métropole?

Riche d’une histoire ancienne avec l’électronique, le territoire angevin cultive depuis de nombreuses années son expertise en matière de nouvelles technologies. Il accueille des écoles d’ingénieurs de premier plan (Istia-Polytech, Eséo, Esaip...), des acteurs économiques reconnus au niveau international (Eolane, Atos...) et s’est doté de nombreux outils pour favoriser l’émergence de nouveaux acteurs et projets: Cité de l’objet connecté, incubateur Angers Technopole, accélérateur Angers French Tech, Village by CA Angers, cluster We Network, association Pavic...

Cette dynamique a permis au territoire d’être labellisé French Tech en 2015, et constitue aujourd’hui un socle favorable à la mise en réseau des acteurs, dans l’objectif de créer un territoire intelligent.

Quels objectifs ?

La démarche lancée par les élus d’Angers Loire Métropole répond à trois objectifs:

  • économiser les ressources pour accélérer la transition écologique du territoire
  • améliorer et proposer de nouveaux services aux habitants par une action publique plus efficace, plus proche des attentes
  • optimiser la gestion du service public et ses coûts de fonctionnement, par la modernisation des moyens d’action et des process plus économes.

Quels domaines d’application ?

Le champ est très large et couvre de nombreux domaines liés aux compétences de la collectivité. A titre d’exemples, peuvent ainsi être concernés:

  • l'éclairage public, par le renouvellement des équipements et une gestion différenciée des espaces selon leur usage
  • les espaces verts, par la mise en place de capteurs permettant une utilisation fine et centralisée de l’arrosage
  • la collecte des déchets, par une optimisation du service grâce à la connaissance en temps réel des besoins de ramassage
  • la circulation et le stationnement, par des relevés d’occupation et de trafic en temps réel pour mieux réguler les flux.

Plus largement, l’ensemble des services de la collectivité, son patrimoine bâti, ses véhicules, la flotte de bus et tramways... pourront bénéficier de relevés d’information liés à leur fonctionnement et leur activité, à des fins d’optimisation notamment en matière de consommation d’énergie.

Quel calendrier ?

La mise en oeuvre du territoire intelligent est un projet de long terme, pour lequel Angers Loire Métropole et la Ville d’Angers ont lancé un marché d’une durée de 12 ans, pour un budget estimé à 120 millions d’euros.

Pour désigner le lauréat du marché, c’est la procédure du dialogue compétitif qui a été retenue. Cette procédure permet de retenir plusieurs candidatures, et d’engager avec leurs porteurs une phase de questions-réponses et d’auditions, pour affiner les propositions avant le choix définitif.

Le dialogue compétitif a lieu sur l’ensemble de l’année 2019:

  • fin janvier: réception des candidatures
  • fin février: sélection des candidatures
  • mars: questions-réponses identiques pour tous les candidats retenus
  • début avril: réceptions des offres de chaque candidat
  • avril à juillet: analyse des offres et dialogue compétitif
  • septembre: attribution du marché

Retour au contenu principal

11043