Découvrez le territoire avec

, Ouvre une nouvelle fenêtre

Qu'est-ce qu'un atlas de la biodiversité

Un atlas de la biodiversité est un outil de connaissance, de mobilisation et d’aide à la décision en faveur de la biodiversité, initié et soutenu par l’Office français de la biodiversité, Ouvre une nouvelle fenêtre. Concrètement, il vise à mener des inventaires naturalistes sur la faune et la flore et propose des animations de sensibilisation grand public pour renforcer la préservation de la biodiversité locale.

Sa mise en œuvre sur notre territoire

L’Atlas de la biodiversité est l’une des actions phares du Plan biodiversité et paysages d’Angers Loire Métropole, adopté en novembre 2023. 

Sa mise en œuvre à l’échelle intercommunale permettra de consolider et enrichir les actions déjà menées par les communes participantes en faveur de la biodiversité et impulsera le déploiement d’une dynamique territoriale grâce à la mise en réseau des différents partenaires (communes, acteurs naturalistes, associations…).

L’animation et la coordination du projet sont assurés par Angers Loire Métropole, en étroite collaboration avec les communes participantes. 

Jusqu'à 2026, en partenariat avec 22 communes, l’Atlas de la biodiversité intercommunal proposera :

  • Des inventaires experts sur la faune et la flore dans les communes participantes
  • Des inventaires participatifs avec les habitants
  • Un programme d’animations grand public
  • Des outils de communication et de valorisation
  • Une formation pour les élus et agents des communes participantes

Contacts

Florian Lavenaire, coordinateur Atlas de la biodiversité intercommunal
florian.lavenaire(at)angersloiremetropole.fr 
Tél. : 02 41 05 43 70

Paméla Bailly, chargée de mission environnement 
pamela.bailly(at)angersloiremetropole.fr 
Tél. : 02 41 05 51 67

 

Les communes participantes

  • Ecuillé
  • Feneu
  • Briollay
  • Saint-Clément-de-la-Place
  • Rives-du-Loir-en-Anjou
  • Montreuil-Juigné
  • Cantenay-Epinard
  • Avrillé
  • Verrières-en-Anjou
  • Sainte-Gemmes-sur-Loire
  • Angers
  • Beaucouzé
  • Saint-Léger-de-Linières
  • Saint-Martin-du-Fouilloux
  • Les Ponts-de-Cé
  • Trélazé
  • Loire-Authion
  • Savennières
  • Soulaines-sur-Aubance

Par ailleurs trois communes ont souhaité développer des collaborations avec Angers Loire Métropole autour de cette démarche : Mûrs-Erigné, qui met déjà en œuvre un projet d'atlas de la biodiversité, Béhuard, déjà engagée dans un partenariat avec le conservatoire d'espaces naturels, et le Plessis-Grammoire.

Comment m'impliquer dans la démarche ?

Nous pouvons tous participer à l’Atlas de la biodiversité intercommunal. Naturalistes confirmés ou amateurs curieux, petits et grands, chacun peut contribuer à sa façon à cette dynamique collective pour mieux découvrir notre biodiversité locale, renforcer sa connaissance, agir pour la préserver ou tout simplement s’y reconnecter.

Grande campagne d’observation de la faune et de la flore locales

Chaque mois, une nouvelle espèce est mise à l'honneur. Vous êtes invité à partir à sa recherche, et à reporter vos observations en ligne, Ouvre une nouvelle fenêtre.

Les observations réalisées dans le cadre de cette campagne d'observation n’alimentent pas une base de données scientifiques mais constituent un premier pas pour s’impliquer dans l’atlas de la biodiversité, se reconnecter à la nature, comprendre les enjeux et se sensibiliser sur la biodiversité qui nous entoure au quotidien.

Afficher tout    Cacher tout

Mai 2024 : Hérisson d'Europe

Qui est-il ?

Le hérisson d’Europe est un petit mammifère (entre 18 et 30 cm plus 2 à 3 cm pour la queue). Il pèse environ 1,5 kg. Son dos est recouvert de 5000 à 6000 piquants. Il se nourrit principalement d’insectes (lombrics, chenilles, limaces...). Lorsqu’il a peur on le retrouve souvent formant une boule. Il bénéficie d’un statut de protection totale depuis 2007 en France.

Où et quand le chercher ?

Le hérisson affectionne les forêts, les sous-bois, mais peut être aperçu dans les zones de bocages. Il fréquente très souvent les jardins et les parcs. La période la plus propice pour le rencontrer est entre mars et octobre, au moment de la reproduction et avant l’hibernation. Attention, le hérisson aime particulièrement sortir la nuit, en fin de soirée. Vous avez donc plus de chance en visant la tombée de la nuit.

Plus d'info sur le hérisson d'Europe sur le site de la LPO, Ouvre une nouvelle fenêtre

Juin 2024 : Mésange bleue

Qui est-elle ?

La mésange bleue est un petit oiseau d’une dizaine de centimètres, pesant environ dix grammes. En hiver elle mange essentiellement des graines, le reste de l’année, elle se nourrit d’insectes, de chenilles, de mouches, de charançons, d’araignées... Elle se reproduit d’avril à juin.

Où et quand la chercher ?

On la trouve souvent dans des feuillus, bois, parcs et jardins. Elle fait son nid  dans des cavités d’arbres ou de murs et s’établit facilement dans les nichoirs, ce qui rend son observation plus facile. À cette même saison, il est possible de les observer en groupe car elles se rassemblent en ronde.

Plus d'info sur la mésange bleue sur le site de la LPO, Ouvre une nouvelle fenêtre

Participer à l'inventaire participatif Oiseaux des jardins, Ouvre une nouvelle fenêtre

Juillet 2024 : Coquelicot

Qui est-il ?

Plante populaire, reconnaissable par sa couleur rouge et ses pétales en corole. C’est une plante annuelle de 15 à 60 cm de haut. Souvent solitaire et considérée comme une mauvaise herbe. C’est une fleur messicole, qui accompagne les cultures de céréales.

Où et quand le chercher ?

On trouve le coquelicot dans les champs, les jachères, ou les bords de route. Il fleurit de juin à octobre, et peut semer jusqu’à 60 000 graines !

Plus d'info sur le coquelicot sur le site de la LPO, Ouvre une nouvelle fenêtre

Participer à l'inventaire de l'observatoire des messicoles, Ouvre une nouvelle fenêtre

Août 2024 : Bourdon

Qui est-il ?

Le bourdon terrestre mesure environ 25 mm. Son corps est poilu et trapu. Excellent pollinisateur, il se nourrit de nectar et de pollen. Il est même élevé pour le maraîchage sous serres dans l’objectif de polliniser certaines cultures.
Idée reçue : le bourdon n’est pas le mâle de l’abeille !

Où et quand le chercher ?

Les bourdons ne survivent pas à l’hiver, une nouvelle colonie (parfois plus de 500 individus) arrive à partir du mois de mars, cherchant un terrier où s’implanter pour le printemps et l’été. Ils nichent dans des trous au sol, jusqu’à 1,5 mètres de profondeur, ou dans des tas de bois. Ils cherchent du pollen et du nectar pour se nourrir.

Plus d'info sur le bourdon terrestre sur le site de la LPO, Ouvre une nouvelle fenêtre et sur le site de l'inventaire national du patrimoine, Ouvre une nouvelle fenêtre

Participer au suivi des insectes pollinisateurs, Ouvre une nouvelle fenêtre

Septembre 2024 : Sureau noir

Qui est-il ?

Le sureau est un arbuste fruitier qui peut atteindre 7 mètres et grandit relativement vite. Au début de l’été, ses fleurs blanches sont très odorantes. Les fleurs et les fruits ont des vertus médicinales reconnues.

Où et quand le chercher ?

On le trouve souvent dans les milieux forestiers, bosquets, lisières et orées. Il peut fleurir dès la fin du printemps ou au début de l’été. Il est présent dans toutes les régions de France métropolitaine.

Plus d'info sur le sureau noir sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel, Ouvre une nouvelle fenêtre

Octobre 2024 : Héron cendré

Qui est-il ?

Cet échassier d’environ 1 mètre, 180 cm d’envergure et 2 kg, mange principalement des poissons, amphibiens, insectes et reptiles. Excepté à l’automne, où il est possible de les observer en petits groupes, le héron cendré est solitaire et défend son territoire alimentaire. C’est un migrateur partiel, en fonction du climat hivernal sur les sites de reproduction.

Où et quand le chercher ?

Il adore les milieux humides, il a toujours les pieds dans l’eau (eau courante, stagnante, salée ou saumâtre mais peu profonde). En période de reproduction il fréquente les champs cultivés, les friches et les prairies pour se nourrir de petits rongeurs.

Plus d'info sur le héron cendré sur le site de la LPO, Ouvre une nouvelle fenêtre et sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel, Ouvre une nouvelle fenêtre

Novembre 2024 : Canard colvert

Qui est-il ?

Le canard colvert est un oiseau d’une longueur de 50 à 60 cm et d’une envergure de 90 cm environ. Il est omnivore, consomme des feuilles, pousses, graines, invertébrées et insectes. Il vit majoritairement en groupe (parfois par milliers d’individus). C’est un animal assez sociable et opportuniste que l’on rencontre facilement.

Où et quand le chercher ?

Il affectionne les milieux aquatiques avec des zones terrestres proches comme les étangs, mares et lacs. Les périodes de parades ont lieu en octobre-novembre puis février-mars. C’est à ces mêmes périodes que l’on peut voir les oiseaux décoller régulièrement puis se reposer peu de temps après.

Plus d'info sur le canard colvert sur le site de la LPO, Ouvre une nouvelle fenêtre et sur le site de l'inventaire national du patrimoine, Ouvre une nouvelle fenêtre

Décembre 2024 : Pic vert

Qui est-il ?

Le pic vert est un oiseau relativement grand, environ 30 cm. Le mâle a des taches rouges sur la moustache tandis que la femelle est entièrement noire. C’est un oiseau solitaire et sédentaire qui se nourrit le plus souvent d’œufs de fourmis. Il creuse ses propres loges dans les arbres grâce à son bec solide. Ces loges sont souvent réutilisées par d’autres animaux d’où son rôle important pour les autres espèces.

Où et quand le chercher ?

On trouve le pic vert au niveau des lisières des bois, dans les zones bocagères, les vergers, peupleraies ou dans les parcs. Il apprécie particulièrement les vieux arbres. Il passe aussi beaucoup de temps au sol pour collecter sa nourriture. Les couples se forment de février à avril et restent ensemble jusqu’en août.

Plus d'info sur le pic vert sur le site de la LPO, Ouvre une nouvelle fenêtre , Ouvre une nouvelle fenêtreet sur le site de l'inventaire national du patrimoine, Ouvre une nouvelle fenêtre

Participer à l'inventaire Oiseaux des jardins, Ouvre une nouvelle fenêtre

Protocoles de sciences participatives en ligne

A l’aide des différents protocoles d’inventaires participatifs disponibles, participez à la collecte de données scientifiques sur le faune et la flore du territoire !

Programme d'animations

Balades pédagogiques, fabrication d’hôtels à insectes, spectacles, visites de sites et observations de certaines espèces sont autant d’animations disséminées sur les communes d’Angers Loire Métropole.