Découvrez le territoire avec

Publié le 17 mars 2023

Transition écologique

L'accompagnement à la rénovation énergétique des logements proposé par Mieux chez moi, service d'Angers Loire Métropole, s'applique aussi aux immeubles collectifs. Exemple avec le projet mené rue Lionnaise à Angers, dans un immeuble de quatre appartements.

Isolation extérieure, "sas thermique" autour de la cage d'escalier, remplacement intégral des huisseries et des radiateurs: au final, le gain énergétique est de 56% suite à la rénovation thermique réalisée sur ce bâtiment de quatre appartements situé rue Lionnaise, à Angers.

Pour mener ces travaux, le propriétaire, Christophe Bouletreau, s'est rapproché de Mieux chez moi, service d'Angers Loire Métropole dédié à accompagner les particuliers dans l'amélioration de leur logement, qu'ils soient bailleurs ou occupants. "Cet accompagnement a été très utile, souligne le propriétaire, que ce soit sur le plan administratif, pour les demandes d'aide financière, ou technique pour la réalisation de l'étude thermique." Laquelle a été confiée à l'organisme spécialisé Citémétrie, qui ici a préconisé des matériaux biosourcés pour l'isolation extérieure, en l'occurrence de la fibre de bois et du liège pour le soubassement.

Après accord du propriétaire, le plan de financement a été établi et a permis de solliciter les organismes financeurs. Au total les subventions couvrent un peu plus de la moitié des frais engagés, financées principalement par l'Agence nationale de l'amélioration de l'habitat (ANAH) ainsi que par les aides directes d'Angers Loire Métropole.

Pour les locataires, s'il est encore trop tôt pour mesurer l'effet des travaux sur la facture de chauffage, en termes de confort le bénéfice est notable: "Je n'ai plus besoin de monter le chauffage. On sent que la chaleur reste dans le logement et est bien répartie", témoigne ainsi Marylène Chateau, qui loue l'un des quatre appartements de l'immeuble. Et pour le propriétaire, c'est la garantie de pérenniser son bien, en s'assurant qu'il sera dans les clous des prochaines normes thermiques, lesquelles interdiront la location des logements à l'isolation trop défaillante.