Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 23 mars 2022

Déplacements

La première des vingt nouvelles rames de tramway qui circuleront sur les futures lignes dès 2023 a été livrée par le constructeur Alstom au centre technique des transports à Angers. Les autres vont suivre à intervalle régulier. Quatre d’entre elles seront en circulation sur la ligne A dès cet été.

Cela constitue un petit événement en soi, et surtout, cela annonce la fin proche de la réalisation de la plateforme ferrée dédiée aux nouvelles lignes du tramway angevin. Ce mercredi 23 mars, la toute première rame de la seconde flotte "arc-en-ciel" faisait son arrivée au centre technique des transports, dans les Hauts-de-Saint-Aubin à Angers. Elle sera suivie de dix-neuf autres, pour constituer au total une flotte de trente-sept rames en ajoutant celles qui circulent sur la ligne A depuis juin 2011. "Ces nouvelles rames permettront à certaines, parmi les anciennes qui ont atteint le seuil des 600000 km, de partir en révision", remarque Marie-Pierre Trichet, directrice du projet Tramway pour Angers Loire Métropole.

Six portes doubles de chaque côté

Cet été, il sera possible de circuler à bord de quatre de ces nouvelles rames sur la ligne A, entre Avrillé et La Roseraie. Identiques en bien des points aux rames première génération, elles se reconnaitront à leur "nez" moins profilé et répondant à de nouvelles normes pour permettre aux conducteurs d’y voir plus clair. Autre différence notoire de la version angevine du Citadis X05 issu des ateliers du groupe Alstom (près de La Rochelle): ses six portes doubles de chaque côté, contre quatre sur les anciennes rames. "Cela facilitera la montée et la descente des usagers avec, au final, un gain de temps et une amélioration de la vitesse commerciale du tramway", souligne Patrice Uciechowski, directeur adjoint "clients" du constructeur Alstom. 

A l’intérieur de la rame, les habitués remarqueront aussi quelques places supplémentaires (218 places contre 207 auparavant), un confort accru pour les personnes en fauteuil roulant ainsi qu’une augmentation de la surface vitrée de la rame pour une luminosité plus agréable.
Du côté des performances techniques, les années ont permis une amélioration de la consommation énergétique de 13% grâce à un meilleur rendement des moteurs de traction nouvelle génération. 

55 millions d’euros

"Nous sommes évidemment très fiers de recevoir les nouvelles rames de tramway, deux ans après en avoir passé la commande à Alstom pour un montant de 55 millions d’euros", a rappelé Jean-Marc Verchère, 1er vice-président d’Angers Loire Métropole et premier adjoint au maire d’Angers.

Pour les nouvelles rames, sorties d’usine, leur homologation par les services de l’Etat reste à obtenir.  Ces réglages seront effectués au centre de maintenance. "Selon le calendrier établi, les essais des nouvelles rames sur le futur réseau pourront commencer dès janvier 2023", conclut Nathalie Amelot, directrice projet pour le compte d’Alter.