Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 06 décembre 2021

Les emplois affluent dans quasi tous les secteurs d’activité. Pourtant, le taux de chômage reste assez élevé dans le bassin d’Angers. Dans ce contexte, Angers Loire Métropole multiplie les actions pour rapprocher chercheurs et recruteurs.

Ce 16 novembre, Europe Assistance a recruté 170 collaborateurs sur les 200 nécessaires au bon fonctionnement de ses deux nouveaux centres inaugurés le mois dernier, à Angers. Les troupes ne sont pas encore au complet, mais les recruteurs sont ravis.

Ailleurs, le discours n’est pas toujours le même. La plupart des secteurs d’activité sont à la peine pour recruter. L’élu en charge de l’emploi et de l’insertion dans les rangs d’Angers Loire Métropole, Francis Guiteau, en témoigne: "Nous vivons une situation toute particulière. Le marché de l’emploi s’est inversé dans le sens où beaucoup d’offres d’emploi arrivent en même temps et dans tous les secteurs d’activité. Si j’osais, je dirais qu’il y a du boulot pour tout le monde et pour tous les niveaux de qualification. Le problème, c’est que cela ne marche pas comme ça et que les recruteurs sont nombreux à ne pas trouver les salariés dont ils ont besoin." L’homme pèse ses mots. En sa qualité d’adjoint au maire d’Angers, il a aussi une bonne connaissance des quartiers et de la situation de l’emploi qui les caractérise.

Secteurs d’activité en tension

Fin octobre, le bassin d’emploi d’Angers -dont le périmètre dépasse un peu celui de l’agglomération- affichait 17300 offres d’emploi pour 16500 chercheurs. Ces chiffres, la nouvelle directrice territoriale de Pôle Emploi pour le Maine-et-Loire, Fabienne Picardat, tient à les modérer. "On ne peut pas mettre ces deux données l’une en face de l’autre car on ne parle pas de la même chose. Cela explique le niveau actuel de tension du marché de l’emploi, sachant que selon les secteurs, il y a déficit de compétences disponibles ou d’attractivité par exemple. Notre rôle consiste à activer tous les mécanismes à disposition pour former et qualifier en vue de rééquilibrer le marché."

Comment, dans ce contexte, relancer la logique de l’emploi? "C’est le rôle d’Aldev, l’agence de développement économique d’Angers Loire Métropole, aux côtés bien entendu de tous nos partenaires et notamment Pôle Emploi, intervient Marc Bianchini, directeur général adjoint d’Aldev. Notre bonne connaissance du contexte local nous permet d’apporter des réponses ciblées, tant aux chercheurs d’emploi qu’aux entreprises qui recrutent. Nos dispositifs d’accompagnement s’adaptent aux besoins des uns et des autres et visent tous le même objectif: faire se rencontrer l’offre et la demande."

Du côté des entreprises et des grands donneurs d’ordre aussi, l’accompagnement d’Aldev peut revêtir plusieurs formes et s’avérer payant. Mi-décembre, Angers Loire Métropole et Bouygues Construction Pays de la Loire se mettront d’accord pour former des personnes en insertion à trois métiers avant de les embaucher comme compagnons. D’autres exemples de ce type existent. "En guidant et en aidant concrètement les entreprises, nous sommes pleinement dans notre rôle", confirme le vice-président en charge du développement économique, Yves Gidoin. A ce titre, l’élu s’investit notamment dans l’accompagnement des entreprises extérieures intéressées par le territoire angevin pour leur développement futur.  

Accompagner les entreprises

"L’accompagnement d’Aldev nous a permis de recruter sans difficulté. En janvier 2020, nous comptions 80 collaborateurs. Aujourd’hui, nous sommes 270 et nous aurons recruté 70 nouvelles personnes entre septembre et fin décembre", atteste Pascal Guymard, directeur du site Vérisure à Angers. "En pratiquant ce qu’on appelle la double écoute, et qui permet de guider au mieux nos conseillers, Aldev a compris quel type de profils nous recherchions. Leur connaissance des métiers est suffisamment fine pour s’adapter aux besoins réels des entreprises. L’agence a joué un rôle important de mise en réseau avec les partenaires de l’emploi et les organismes de formation. Cela nous a également facilité l’accès aux dispositifs d’aide à l’embauche", précise encore Pauline Pinchard, responsable RH de Vérisure Angers.

Un accompagnement multiforme dont témoigne aussi Yann Legall, responsable de l’une des plateformes logistiques de Fleuron d’Anjou. Le groupe, installé aux Ponts-de-Cé, est spécialisé dans la production et la commercialisation de fruits, légumes, fleurs et plantes. "J’ai été invité à un Café Emploi d’Aldev à la Roseraie. J’ai pu y exposer nos besoins en emplois saisonniers et notre souhait de donner l’avantage aux chercheurs d’emploi issus des quartiers prioritaires. Elles représentent aujourd’hui un tiers de mon effectif." "L’accompagnement de Fleuron d’Anjou a aussi pris la forme d’une formation pré-qualifiante avec les Apprentis d’Auteuil. Elle a concerné des gens de 16 à 30 ans, peu qualifiés mais volontaires pour retrouver une employabilité en levant des freins qui leur sont personnels", conclut Julie Lafont, chargée de conseil ressources humaines aux entreprises, à Aldev. En 2020, Aldev a aidé plus de 2000 personnes en insertion à parcourir le denier kilomètre pour l’emploi.

"On est dans ce temps tout particulier de la réadaptation"

"Déjà perceptibles avant la crise sanitaire, les tensions sur le marché de l’emploi ont été accentuées par le redémarrage ultra rapide de l’activité économique post-Covid. Elles conduisent aujourd’hui à de fortes difficultés, avec d’un côté un taux de chômage encore relativement élevé de 8,2% dans notre bassin d’emploi et, de l’autre, un afflux d’offres d’emploi dans quasi tous les secteurs. On est dans ce temps tout particulier de la réadaptation. Celle-ci passe par la formation et la qualification professionnelle via, par exemple, les contrats de professionnalisation."
Fabienne Picardat, directrice territoriale de Pôle Emploi pour le Maine-et-Loire

angers-emploi.fr, le nouveau site de l’emploi

Le 15 novembre dernier, Aldev lançait une nouvelle version de son site destiné aux chercheurs d’emploi et aux entreprises qui recrutent sur le territoire angevin. Le site agrège près de 11000 offres  disponibles dans l’agglomération. Les entreprises peuvent y créer leur espace gratuit pour organiser leurs recrutements. Les chercheurs d’emploi aussi ont accès à un espace personnalisé pour gérer plus facilement leur recherche.
www.angers-emploi.fr

"Les offres d'emploi affluent dans quasi tous les secteurs"

Francis Guiteau, conseiller communautaire en charge de l'Emploi et de l'Insertion

Quel regard portez-vous sur la situation de l’emploi actuellement ?
Nous sommes dans un moment particulier où les offres de travail affluent dans quasi tous les secteurs, sauf que cela ne "matche" pas forcément entre les entreprises qui recrutent et les personnes qui cherchent du travail. Rapprocher ces deux publics, c’est l’enjeu du travail mené par Angers Loire Métropole et son agence, Aldev, aux côtés bien entendu des acteurs de l’emploi et de la formation, et notamment de Pôle Emploi. En 2020, année particulière, plus de 5000 personnes ont été accompagnées par Aldev et près de 760 entreprises mobilisées.

De quel type d’accompagnement s’agit-il ?
Face aux actions déployées pour accompagner les chercheurs d’emploi et repérer les personnes qui en restent encore très éloignées, nous accompagnons aussi les entreprises, sur le volet ressources humaines notamment. On peut citer par exemple l’accord passé avec Bouygues Construction Pays de la Loire, par lequel l’entreprise s’engage à recruter des jeunes des quartiers prioritaires, à les former aux métiers de plaquiste, de maçon et de plombier, puis à les embaucher comme compagnons.

Favoriser l’insertion par l’activité économique, cela reste un levier d’action majeur pour Angers Loire Métropole…
Pendant la crise du Covid, nous avons tous eu peur de "l’après". La collectivité a anticipé la reprise en demandant aux grands donneurs d’ordre, comme par exemple les communes, le centre hospitalier, Alter, les bailleurs sociaux, l’Université, de donner plus de travail aux structures d’insertion pour recruter en priorité les personnes en parcours d’insertion et issues des quartiers prioritaires. A Angers, les travaux liés à la rénovation urbaine de Belle-Beille et Monplaisir, à la construction des lignes de tramway ou encore à la construction des sites issus du concours Imagine Angers constituent, entre autres, un vivier d’emplois incontestable. Le 19 novembre, nous avons réuni à Trélazé ces donneurs d’ordre et la majeure partie des structures d’insertion y ont trouvé l’occasion de valoriser leurs compétences. Ce travail de fond explique sans doute que le nombre d’heures de travail valorisées en insertion soit élevé, même en 2020. Pour ma part, j’ai multiplié les rencontres pour aller au-devant des uns et des autres afin de leur réexpliquer la démarche et les enjeux en terme d’emploi de proximité notamment.

En chiffres

225 330

Le nombre d’heures travaillées dans l’agglomération dans le cadre des clauses d’insertion, du 1er janvier au 31 octobre 2021. Jamais ce chiffre n’a été aussi élevé (+40% depuis 2015). Les clauses d’insertion visent à donner du travail aux personnes en parcours d’insertion.

2 107

Le nombre de personnes en parcours d’insertion accompagnées en 2020 par l’agence de développement économique d’Angers Loire Métropole, Aldev.