Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 08 septembre 2021

Territoire

En visite à Angers, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a confirmé qu’un nouveau centre pénitentiaire serait construit sur l’agglomération angevine d’ici à 2027.

Si le site de la Bodinière à Trélazé reste réservé à la construction du futur centre pénitentiaire, des études doivent encore être menées pour vérifier que ce choix est le bon. Ce qui n’est plus discutable en revanche, c’est bien la construction ferme et définitive de ce nouvel établissement dans l’agglomération d’ici à 2027. En dix ans, le projet -qui nécessite un terrain de 15 à 20 hectares- a considérablement évolué. A la maison d’arrêt sera ainsi ajoutée une centrale pour les peines plus lourdes, soit 850 places au total.

Le 7 septembre, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti était à Angers pour se rendre compte de la vétusté de la maison d’arrêt actuelle, située au Pré-Pigeon. Il en profité pour signer un protocole avec le maire président Christophe Béchu, afin d’officialiser l’engagement de l’Etat sur le futur centre pénitentiaire. "Ce n’est pas une promesse de nuit qui ne verra jamais le jour. C’est doublement indispensable pour la dignité des conditions de travail des personnels et celle des détenus", a assuré le ministre.

Eric Dupond-Moretti a rappelé que "7000 nouvelles places de prison étaient déjà en cours de construction et que 8000 autres allaient suivre dans le cadre du Plan 15000". S’agissant du projet angevin, "l’Etat investira entre 150 et 200 millions d’euros dans ce nouveau centre pénitentiaire, pourvoyeur de 750 emplois dont 500 directs".