Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 08 juillet 2021

Territoire

La nouvelle cuisine centrale de l’agglomération cochera toutes les cases de la transition écologique. Elle sera aussi mieux dimensionnée pour préparer les 13500 repas livrés chaque jour par Papillote et Compagnie aux écoles primaires, crèches et centres de loisirs.

Le chantier, déjà avancé, permet de deviner l’ampleur de la future cuisine centrale de l’agglomération. En septembre 2022, celle-ci sera opérationnelle pour préparer les 13500 repas livrés aux enfants qui déjeunent chaque jour dans les écoles maternelles et élémentaires, les crèches et les centres de loisirs d’Angers et des dix-sept autres communes actionnaires de Papillote et Compagnie, la société publique locale (SPL) Angers Loire Restauration.

Vendredi 2 juillet, le président Benoit Pilet entouré de la directrice de la cuisine centrale, Sophie Sauvourel, et du maire d’Angers Christophe Béchu posaient la première pierre symbolique du chantier amorcé début mai dans le quartier des Hauts-de-Saint-Aubin, à côté d’AquaVita à Angers.

L’occasion de rappeler que l’établissement a, depuis des années déjà, mis le cap sur une alimentation durable, locale et accessible selon les objectifs du Plan alimentaire territorial d’Angers Loire Métropole. Les produits cuisinés et servis dans les assiettes des petits Angevins sont à ce jour bio à 22%, et locaux à 47,5%. En 2030, le bio représentera 40% des produits, qui seront par ailleurs issus du local à 80%.

Un équipement exemplaire

L’occasion aussi d’expliquer que la nouvelle cuisine centrale d’Angers et son territoire cochera toutes les cases de la transition écologique. A commencer par le bâtiment, conçu pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, via notamment un système innovant de production de froid (utile au refroidissement des plats en sortie de cuisson).
Dès l’ouverture de ce nouvel équipement, la cuisine n’utilisera plus que des bacs en inox, sains et réutilisables, pour conditionner les plats. Soit 27 tonnes de plastique en moins chaque année, sachant que, depuis septembre 2019, Papillote et Compagnie a fait le choix d’une vaisselle exclusivement en verre dans les restaurants scolaires.

"D’une manière générale, la cuisine centrale répondra totalement aux engagements politiques pris par les communes d’Angers Loire Métropole en matière de transition écologique, de santé, d’alimentation et de soutien aux circuits courts et à l’économie circulaire", assure Sophie Savourel.

L’équipement affiche un coût de 10,5 millions d’euros.