Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 29 novembre 2019

Le territoire intelligent a pris son élan le 12 novembre. Engie et ses partenaires (Suez, La Poste et le groupe Vyv) ont été retenus pour conduire ce projet sans précédent. Celui-ci sera mené au bénéfice des habitants dans leur vie quotidienne et au profit de larges économies pour la collectivité. 120 millions d’euros seront investis par Angers Loire Métropole.

Le territoire intelligent a été présenté au public le 23 novembre au centre de congrès, à l’occasion d’Avenirs numériques. La veille, la journée Fox in the city, organisée au Quai par la coopérative Angers French Tech, présentait aux profes
Le territoire intelligent a été présenté au public le 23 novembre au centre de congrès, à l’occasion d’Avenirs numériques. La veille, la journée Fox in the city, organisée au Quai par la coopérative Angers French Tech, présentait aux professionnels certaines innovations techniques imaginées pour mettre en œuvre la smart city. (Photos: Coralie Pilard et Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Optimiser les services urbains par l’usage des technologies afin de générer des économies pour la collectivité tout en accélérant la transition écologique: voici ce que permettra le territoire intelligent appliqué aux domaines de l’énergie et de l’habitat, de l’environnement, de la mobilité et de la sécurité.

Ce "virage majeur", qualifié "d’historique", la totalité des maires et des élus d’Angers Loire Métropole (moins 3 abstentions et 1 vote contre) ont choisi de le prendre en plaçant l’entreprise française Engie Solutions aux commandes de cet important marché.

Pour accompagner la collectivité, l’entreprise spécialisée en génie électrique, systèmes d’information et de communication, mais aussi cybersécurité et vidéoprotection, s’est entourée de Suez, expert des métiers de l’eau et des déchets, du groupe La Poste et du Groupe Vyv, spécialisé dans la protection sociale, mutualiste et solidaire.

Depuis le printemps, ce consortium était en lice aux côtés de trois autres équipes. Au terme d’un long travail d’analyse mené par la collectivité, la commission d’appel d’offres a finalement retenu la proposition d’Engie Solutions, jugée par l’instance "attractive et particulièrement aboutie sur le plan du développement économique, de l’accompagnement de la collectivité et du transfert de compétences". Elle présentait par ailleurs "les économies les plus élevées". Celles-ci s’élèveront en effet à 100 millions d’euros minimum.

Une tranche ferme à 121,2 millions d’euros

"Exceptionnel par son caractère innovant" du propre aveu du président d’Angers Loire Métropole, Christophe Béchu, le choix d’Angers de s’inscrire dans la ville intelligente (smart city) va en effet placer Angers et son agglomération en tête des collectivités qui ont un temps d’avance. "Sur le fond et la démarche, ce marché global de performance n’a pas d’équivalent en France", rappelle Constance Nebbula, élue au Numérique et à l’Innovation.

On parle ici d’un contrat de 178 millions d’euros (hors taxe), dont 121,2 millions d’euros pour sa tranche ferme, et qui engage les deux partis ces douze prochaines années.

En clair, il va s’agir pour le mandataire de tenir des engagements chiffrés en matière d’économies d’énergie. Il aura aussi à répondre à des enjeux d’installation de capteurs, de rénovation d’infrastructures et de création d’une super plateforme vers laquelle convergeront les données publiques. Celles-ci proviendront des huit centres de supervision déjà existants dédiés à la sécurité, aux transports en commun, au suivi de la qualité de l’eau, etc.

Car au cœur du territoire intelligent, il y a la data. Cette donnée publique que l’on utilise tous les jours sans s’en rendre compte mais qui, une fois recueillie, stockée, analysée et croisée avec d’autres données, permet de vastes opportunités dans la manière de gérer les territoires. Le contrat qui unit Angers Loire Métropole et Engie Solutions doit être signé début 2020. Quant à la data, elle restera pleinement propriété de la collectivité.

Un territoire intelligent, pour quoi faire ?

Améliorer la vie des citoyens en leur proposant des services plus efficients et économes pour la collectivité: voici, de manière très simplifiée et en quelques chiffres, comment le déploiement du territoire intelligent va se concrétiser.

 

Eclairage public

Baisser la pollution lumineuse, réduire la consommation d’énergie, adapter l’éclairage aux besoins selon la fréquentation, les situations particulières (météo défavorable, zones de travaux, etc.): c’est en partie ce que permettra l’installation de 3600 capteurs sur les candélabres, sachant que leur mise en synergie avec d’autres données permettra de créer de nouveaux usages pour les citoyens. 30000 points lumineux énergivores seront équipés en led et 10000 mâts remplacés dans l’agglomération.

Signalétique lumineuse tricolore

60% de la signalétique seront rénovés via l’installation de près de 120 capteurs de comptage des flux de circulation, sur près de 130 carrefours. Ces aménagements auront pour premier usage de gérer de façon dynamique la signalisation sur les zones les plus fréquentées, notamment en cas d’événements particuliers (grands événements, conditions météo, etc.).

Bâtiments publics

La régulation thermique sera un véritable enjeu. Engie mettra en place une approche globale de gestion des bâtiments. Le bâtiment de La Cité, siège de la vie associative angevine, fera l’objet d’une expérimentation en vue de s’adapter au mieux à l’occupation de ses différents espaces et d’obtenir des informations fines, qui permettront d’améliorer sa performance énergétique globale (éclairage, chauffage, ventilation) en apportant également un service de téléprotection. En parallèle de cette expérimentation, 3560 capteurs d’eau, d’électricité et de gaz seront installés dans les bâtiments publics pour diminuer de 20% leurs dépenses énergétiques.

Déchets

Les points d’apport volontaire des déchets seront équipés de capteurs, pour suivre leur remplissage en temps réel et ainsi éviter ainsi des tournées de collecte parfois inutiles. La télésurveillance permettra aussi de lutter contre les dépôts sauvages aux pieds de ces conteneurs.

Innovation mondiale dans le domaine de la voirie intelligente: le passage piéton lumineux (ici visible sur l’écran) s’allume via des capteurs de présence pour assurer la sécurité des personnes qui traversent même si l’éclairage public est fai
Innovation mondiale dans le domaine de la voirie intelligente: le passage piéton lumineux (ici visible sur l’écran) s’allume via des capteurs de présence pour assurer la sécurité des personnes qui traversent même si l’éclairage public est faible. Cette innovation peut aussi être décliné le long des pistes cyclables, pour matérialiser des places de livraison, etc. (Photo: Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Espaces verts

400 capteurs seront installés dans les parcs et jardins pour mieux gérer leur arrosage. Nul besoin en effet de déclencher les jets d’eau s’il a plu durant la nuit. A la clé, 30% d’économies sont attendus sur certains sites. Ces capteurs pourront aussi être utiles pour repérer les îlots de chaleur ou encore connaître de manière plus fine la fréquentation de ces espaces.

Eau et assainissement

La technologie déployée permettra de réguler en direct la qualité et la pression de l’eau potable au robinet, qui font l’objet de 10% des réclamations des usagers. L’autre enjeu sera de baisser de 20% le débit des fuites nocturnes et de 7% environ les consommations de produits de traitement et d’énergie de l’usine de production d’eau potable des Ponts-de-Cé.

Stationnement

Des capteurs seront installés pour identifier les places de stationnement disponibles en temps réel. Cette solution aura une incidence positive sur la pollution, le bruit et le respect des zones de livraison.

"Améliorer la vie des citoyens et renforcer l'attractivité du territoire"

Portrait de Yann Rolland
(Photo: Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Questions à Yann Rolland, Président directeur général d'Engie Solutions

Quelle définition donneriez-vous du territoire intelligent?
Au-delà de toute la technologie que cela suppose, un territoire intelligent n’a de sens que s’il permet d’améliorer le quotidien des habitants et que s’il apporte un regain d’attractivité au territoire en donnant envie, par exemple, de venir y vivre, innover et travailler.

D’autres collectivités s’intéressent déjà au territoire intelligent. En quoi le projet angevin est-il avant-gardiste?
Ce projet a retenu notre attention car il s’inscrit dans une stratégie en faveur de la transition écologique, également au cœur de nos préoccupations. Engie Solutions n’a pas gagné seule ce marché. Chaque entreprise a su faire valoir ses propres expertises: Suez sur les métiers de l’environnement, La Poste et le groupe Vyv sur leurs métiers déployés en proximité avec les citoyens. Quant à la démarche angevine, elle va permettre de gérer les données publiques de manière transversale et non plus métier par métier. En élargissant le champ des possibles, la démarche d’Angers Loire Métropole est très novatrice. Nous voulions tous être de cette aventure, c’est une première en France et nous espérons bien entendu que cela donnera envie à d’autres territoires français ou étrangers de suivre ce modèle.

Le territoire angevin va-t-il y gagner en notoriété et attractivité?
A l’international, le territoire angevin est déjà fortement associé à l’innovation. Pour le faire rayonner plus encore, nous allons investir dans le Forum, un lieu dédié au territoire intelligent. Ce sera un lieu de construction des services de demain, de mise en valeur de l’action territoriale et de partage des meilleures pratiques avec d’autres collectivités. Les citoyens pourront y accéder pour mieux comprendre comment le territoire intelligent améliorera leur quotidien. Les collectivités françaises et étrangères y seront aussi reçues, cela va devenir LE lieu de référence, ouvert aux porteurs de projet et notamment aux jeunes pour lesquels la transition écologique a un sens. L’écosystème local y aura toute sa place également pour développer de nouveaux usages, par exemple. Le Forum ouvrira l’été prochain sur un site qu’il reste à préciser.

La construction du territoire intelligent suppose de créer un centre de pilotage vers lequel transiteront les données publiques issues des centres de supervision déjà existants. A quelle échéance?
La version 1 technique de ce centre de pilotage existe déjà. Sa capacité d’analyse montera en puissance au fur et à mesure, le temps d’interconnecter toutes les données relayées par les capteurs.

A quelles échéances les premiers aménagements seront-ils visibles?
Ils seront visibles dans six mois avec la pose des premiers capteurs sur certains carrefours et dans certains sites. Notre consortium a été choisi pour apporter son expertise mais le vrai pilote reste bien entendu la collectivité, de la même manière qu’elle restera intégralement propriétaire de toutes les données publiques.

Un mot sur le fameux "jumeau numérique"?
Il s’agit d’une maquette du territoire en 3D numérique qui permet de simuler des situations pour anticiper l’impact que pourrait avoir, par exemple, telle ou telle construction dans la ville: impact sur la lumière, sur la consommation énergétique, etc. Cet outil est une aide à la décision pour les élus. Il peut aussi servir de support dans le cadre de réunions publiques de concertation par exemple.

Le stockage des données numériques consomme de l’énergie. Comment compenser cette dépense?
Les solutions que nous proposons -et qu’il faut mettre en lien avec les fortes économies d’énergie attendues-  vont tendre vers le zéro carbone. A chaque fois que l’empreinte écologique pourra être améliorée, nous n’hésiterons pas. Pour compenser l’énergie consommée par le stockage des données, Engie Solutions s’engage à planter un arbre pour dix objets connectés déployés sur le territoire.

En chiffres

66 %

Les économies d'énergies attendues sur l'éclairage public, d'ici à 2025 dans toute l'agglomération.

20 %

Les économies d'énergie attendues dans les bâtiments publics (électricité, gaz, ventilation...).

30 %

La réduction de la consommation d'eau attendue pour l'arrosage des parcs et jardins publics.

101,2

En millions d'euros, le montant total des économies générées grâce au déploiement du territoire intelligent dans l'agglomération.