Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 06 octobre 2010

Environnement

Deux bus à motorisation hybride diesel/électrique vont être expérimentés en 2012 sur le réseau d'Angers Loire Métropole, dans le cadre d'une démarche de long terme visant à réduire les rejets polluants et la consommation de carburant.

170 bus diesel composent aujourd'hui le parc du réseau d'Angers Loire Métropole. Des véhicules de moins en moins polluants au fur et à mesure de leur renouvellement. "Néanmoins, nous nous interrogeons sur un nouveau type de filière afin notamment de réduire la dépendance au pétrole, de limiter les rejets de CO2 et le bruit", explique Bernadette Caillard-Humeau, vice-présidente en charge des déplacements.

Après étude des différentes options (gaz naturel, biogaz, GPL, biocarburants et filière électrique), Angers Loire Métropole a opté pour la filière hybride diesel/électrique. Bien que le coût d'achat des véhicules soit supérieur, les avantages sont nombreux: une réduction de la consommation de 20 à 30%, une diminution des rejets polluants, moins de bruit et une plus grande souplesse de conduite, donc plus de confort pour les passagers…

A titre d'expérimentation, deux véhicules articulés de ce type vont être achetés dans le cadre d'un groupement de commande avec Nantes Métropole et seront livrés en 2012.