Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 08 novembre 2011

Economie

Le nom de la première enseigne à s’implanter à Aréna, le futur pôle d’activités du Moulin-Marcille aux Ponts-de-Cé, vient d’être dévoilé. Il s’agit d’un cinéma Mégarama. Doté de six salles et de 1200 places, l’établissement ouvrira ses portes en 2013. Avec autour de lui, une trentaine de commerces dédiés aux sports, aux loisirs et à la culture.

de gauche à droite: Daniel Loiseau, vice-président d'Angers Loire Métropole en charge de l'économie et de l'emploi; Pierre Brenne, directeur du Faubourg du commerce; Jean-Pierre Lemoine, PDG de Mégarama; Jean-Claude Antonini, président d'Angers Loire Métropole; et Joël Bigot, maire des Ponts-de-Cé.

"L’arrivée d’un nouveau cinéma est toujours une bonne nouvelle, se réjouit Jean-Claude Antonini, président d’Angers Loire Métropole. Un cinéma, c’est le symbole de la culture pour tous. Plus globalement, le lancement d’Aréna au sud-est de l’agglomération va équilibrer le territoire. Il arrive en complément de l’Atoll à l’ouest et du centre-ville d’Angers, le plus grand pôle commercial du secteur." Ce qui réjouit Joël Bigot, maire des Ponts-de-Cé, qui y voit également "une bonne manière de rendre visible et attractive la commune."

 "Un cinéma accessible et accueillant"

 Sur 3400 m2, Mégarama va construire six salles de cinéma d’une capacité allant de 90 à 450 places. L’investissement représente 6 millions d’euros entièrement financés par le groupe cinématographique déjà implanté en France et au Maroc. A la clé, une vingtaine d’emplois. "Nous ne concevons pas nos cinémas comme de simples usines à projeter des films, insiste Jean-Pierre Lemoine, son PDG. Nous n’hésitons pas à privilégier la version originale quand le film le nécessite et mettons l’accent sur l’accueil du public et son confort." Le tout à des tarifs relativement bas. En moyenne, Mégarama propose des places autour de 7 euros la séance.

 D’autres enseignes connues à la fin de l’année

 "La signature de Mégarama est très importante pour Aréna, explique Pierre Brenne, directeur du Faubourg du commerce, promoteur du projet. La venue d’un cinéma était un de nos objectifs principaux. C’est maintenant chose faite. Elle va servir de locomotive et inciter d’autres enseignes à se lancer dans l’aventure." Lesquelles? Les discussions sont en cours. Certains noms devraient être connus d’ici à la fin de l’année dans le domaine du sport, des loisirs, de la culture et, à un degré moindre, de la restauration et du prêt-à-porter.