Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 04 mai 2015

Déplacements

D'ici 2017, une centaine de bus du réseau Irigo seront équipés de microventilateurs électriques. Intérêt de l'opération: une économie de carburant estimée à 120000 litres par an.

avec un gain de 2,4 litres pour 100 kilomètres. (Photo: Philippe Noisette/Angers Loire Métropole)

Une économie de consommation de carburant d'environ 5%, soit 2,4 litres pour 100 kilomètres: c'est ce que permet de réaliser l'installation sur les bus de microventilateurs électriques. Le constat est donc très positif pour l'opérateur Keolis, qui a testé le dispositif sur six bus du réseau Irigo.

Suite à cette expérience concluante, une centaine de bus seront équipés d'ici à 2017. Le gain attendu est estimé à 120000 litres de gazole par an, permettant d'éviter l'émission de 312 tonnes de CO2.

Ce procédé innovant de microventilation, baptisé "e-Fan", est utilisé en remplacement du système de ventilation hydraulique classique. Développé par l'entreprise britannique AVID Technology Ltd, c'est la première fois qu'il est utilisé en France.