Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 17 novembre 2015

Territoire

L’entrée de Pruillé au sein de la communauté d’agglomération a été entérinée par les élus communautaires lundi 16 novembre. Les conseils municipaux ont jusqu’à la fin de l’année pour donner leur accord.

Pruillé, 693 habitants, rejoint Angers Loire Métropole. (Photo Philippe Noisette / Angers Loire Métropole)

Le 1er janvier, la communauté d’agglomération aura achevé son processus de transformation et deviendra officiellement une communauté urbaine. Elle comptera également une commune de plus: située au nord-ouest d’Angers, la commune de Pruillé (693 habitants) aura rejoint Angers Loire Métropole.

La raison de ce rapprochement: la création d’une commune nouvelle, Longuenée-en-Anjou, qui fusionnera à partir du 1er janvier La Membrolle-sur-Longuenée, La Meignanne, Le Plessis-Macé et Pruillé, soit 6296 habitants.

Un rapprochement qui implique, pour Pruillé, de quitter la communauté de communes du Lion d’Angers pour rejoindre Angers Loire Métropole, comme ses trois communes associées.

94 conseillers communautaires

Ce changement de périmètre devait être réalisé avant le 1er janvier et la transformation d’Angers Loire Métropole en communauté urbaine. "Une adhésion après le 1er janvier nous aurait contraints à réélire l’intégralité du conseil communautaire", explique Christophe Béchu, président d’Angers Loire Métropole.D’où la nécessité d’accélérer le calendrier afin de ne pas ralentir inutilement le fonctionnement de la nouvelle communauté urbaine.

L’entrée de Pruillé au sein de l’assemblée a nécessité une nouvelle répartition des sièges. La nouvelle commune est représentée par un élu, son maire, Daniel Raverdy. Dans le même temps, et en fonction du nombre d’habitants comptabilisé en 2012, Sainte-Gemmes-sur-Loire perd un représentant tandis qu’Ecouflant en gagne un second. Quatre-vingt-quatorze conseillers communautaires siègent désormais au conseil communautaire.