Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 27 septembre 2019

Environnement

Le concours Jardins d’expression a livré son verdict. Le premier prix est attribué à "L’éveil des sens", conçu par quatre étudiants de l’école supérieure d’agricultures d’Angers.

Les quatre étudiants lauréats dans leur jardin "L'éveil des sens". (Photo: Angers Loire Métropole)

Derrière de larges palissades en bois, une végétation luxuriante, une allée dallée surplombée d’un voile d’ombrage, dans un coin un vieux piano qui recrache de l’eau telle une mini cascade... Bienvenue dans une cinquantaine de mètres carrés de quiétude, à l’esthétisme sans fausse note. L’œuvre végétale "L’éveil des sens" vient de remporter le concours Jardins d’expression organisé par Angers Loire Métropole et la Ville d’Angers, dans le jardin potager du parc de Pignerolle, à Saint-Barthélemy-d’Anjou. Une sacrée récompense pour le travail fourni par Ewen Lemaire, Valentin Boudeau, Vivian Guillet et Gurwan Marchadour, tous les quatre étudiants en BTS Aménagement paysager à l’école supérieure d’agricultures, qui auront le privilège de voir leur jardin redimensionné et implanté l’été prochain, sur la place du Ralliement, à Angers. Le quatuor est sorti vainqueur, après le dépouillement des quelque 4000 bulletins de vote déposés par les visiteurs et l’avis du jury de professionnels.

900 jeunes inspirés par le végétal
Invités cette année à plancher sur le thème "Expression libre", 101 étudiants d’écoles supérieures, centres de formation et lycées (Agrocampus Ouest, Compagnons du devoir et du tour de France, Le Fresne, Pouillé, l’Université, l’Atelier d’arts appliqués et donc l'école supérieure d'agricultures) ont laissé parler leur imagination. Au total, 18 projets ont été réalisés, auxquels il faut ajouter les 19 autres imaginés sur jardinières en palox par près de 800 scolaires, de 3 à 11 ans, d’Angers, Bouchemaine, Mûrs-Érigné, Saint-Barthélemy-d’Anjou, Montreuil-Juigné, Saint-Clément-de-la-Place et Soucelles (Rives-du-Loir-en-Anjou). De quoi montrer un vrai appétit pour le végétal chez les jeunes et le dynamisme de toute une filière, dont les partenaires historiques de l’opération que sont le bureau horticole régional, le pôle de compétitivité mondiale Végépolys et l’association Terre des sciences, mais aussi les 81 entreprises spécialisées du territoire qui ont accompagné les participants.
À noter que même si les votes sont clos, les 37 jardins d’expression restent ouverts au public jusqu’au dimanche 29 septembre, au parc de Pignerolle (entrée libre, de 10h à 20h). Plus de 31000 visiteurs ont déjà été enregistrés depuis l’ouverture, le 14 juin.