Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 11 mars 2010

Environnement

Début mars, des conteneurs destinés à la récupération d'objets pour Emmaüs ont été installés dans les déchèteries de Villechien et de la Claie-Brunette. Ce dispositif pourrait être étendu après un premier bilan, dans un an.

En 2009, 10 000 tonnes de "tout-venant" et encombrants ont été déposées dans les huit déchèteries d'Angers Loire Métropole. Une partie de ce volume pourrait être récupérée pour remise en état et réemploi. Dans ce but, les déchèteries de Villechien et de la Claie-Brunette accueillent depuis mars des conteneurs destinés à Emmaüs.

"Il faut changer notre rapport au déchet", insiste Gille Mahé, vice-président d'Angers Loire Métropole. Avec un objectif ambitieux: stabiliser, sur les vingt ans à venir, la production de déchets ménagers sur l'agglomération. "Le réemploi fait partie de cette démarche, en permettant de donner une seconde vie à des objets qui, sinon, seraient enfouis, sans valorisation."

Les agents des déchèteries de Villechien et de la Claie-Brunette ont été formés pour identifier, parmi les objets amenés par les particuliers, ceux qui peuvent être remis en état.

Six tonnes récupérées en dix jours

Sur les deux sites, six tonnes de vaisselle, bibelots, livres, jouets, quincaillerie... ont ainsi été collectées en une dizaine de jours. "100% de ce volume a pu être réutilisé sur notre site, à Saint-Jean de Linières", relève Jean-Noël Ecrepont, d'Emmaüs Angers.

Sur cette base, l'objectif fixé de 100 tonnes par an semble très accessible. "Nous ferons le bilan dans un an, au terme de la convention passée avec Emmaüs", explique Gilles Mahé. "Si cette expérimentation est concluante, le dispositif pourrait être étendu aux autres déchèteries."