Découvrez le territoire avec

Partagez sur

De nombreuses actions sont déjà menées par Angers Loire Métropole pour préserver, restaurer et développer la biodiversité, les milieux et les paysages. Après la mise en œuvre de l’Agenda 21 biodiversité entre 2014 et 2020, elles seront renforcées avec l’élaboration en cours de la stratégie locale.

Mieux connaitre l’état de notre biodiversité, de nos milieux et de nos paysages, pour mieux les préserver

  • Mise en place de démarches d’inventaire du patrimoine arboré, d’inventaires sur la typologie des haies bocagères (2021-2023) ou encore d’inventaire sur les basses vallées angevines (2021-2023).
  • Mise en place de nombreuses études avec nos différents partenaires (Ligue de protection des oiseaux Anjou, Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles, Conservatoire botanique national de Brest, Centre permanent d’initiatives pour l’environnement, Office national des forêts...), que ce soit pour la mise en place de plans de gestion d’espaces naturels sensibles, de plans de détection des espèces exotiques envahissantes, de plans de gestion de boisements, de plans de conservation de certaines espèces patrimoniales, d’études sur certains sites ou encore d’inventaires floristiques annuels.

Préserver, développer et restaurer la biodiversité, les milieux et les paysages du territoire

  • Révision du PLUi, adopté en septembre 2021, qui comprend, en plus des composantes végétales déjà intégrées et de la trame verte et bleue (réseau d’échange pour les espaces animales et végétales à travers la mise en place de continuités écologiques), des règles nouvelles de végétalisation des aires de stationnement et de perméabilité, une orientation d’aménagement programmée bioclimatisme et transition écologique (préconisations favorisant la prise en compte de critères écologiques dans les opérations d’aménagement et de construction) et l’intégration d’une démarche d’inventaire des arbres remarquables qui a été menée en 2019 à l’échelle de la Ville d’Angers et pourrait s’étendre par la suite à l’échelle d’Angers Loire Métropole.
  • Plans de gestion et de conservation de certains espaces (Basses vallées angevines, espace naturel sensible Saint-Nicolas, diagnostic en cours sur les Ardoisières...) et espèces remarquables (pourpier du Dniepr à Mûrs-Érigné…).
  • Actions menées par les trois syndicats de rivières pour le compte d’Angers Loire Métropole en faveur de la restauration des milieux aquatiques, des cours d’eau et zones humides, notamment à travers les contrats territoriaux eau: syndicat des Basses vallées angevines et de la Romme, syndicat Layon Aubance Louets, syndicat du bassin de l’Authion et de ses affluents.
  • Actualisation du schéma directeur des boucles vertes, finalisation du déploiement des sentiers communautaires, poursuite de l’engagement dans la démarche du "passeport vert tourisme et développement" d’une démarche globale de tourisme durable, basé notamment sur le tourisme vert.

Sensibiliser

  • Animations (visites, expositions, conférences, ateliers DIY...) mises en place tout au long de l’année pour le grand public et animations scolaires dédiées proposées par la Maison de l’environnement, centre de ressource dédié en faveur de la sensibilisation à la transition écologique.
  • Conservation de collections et mise en place d’expositions au Muséum des sciences naturelles d’Angers pour mieux faire connaitre la diversité du vivant et l’évolution de la nature.