Découvrez le territoire avec

Publié le 12 décembre 2023

Environnement

Dans le cadre de l'adaptation au changement climatique, Angers Loire Métropole souhaite favoriser la gestion de l'eau "à la parcelle". Ainsi, à partir du printemps 2024 une subvention sera versée, sous conditions, aux particuliers pour l'achat d'un récupérateur d'eau.

Les canicules, ou à l'inverse les épisodes de fortes pluies, vont devenir de plus en plus fréquents en raison du changement climatique. Une situation qui amène les collectivités à imaginer des solutions pour s'adapter: parmi elles, la gestion de l'eau "à la parcelle". "L'idée, c'est que l'eau puisse s'infiltrer dans le sol là où elle tombe, plutôt que d'être immédiatement canalisée et envoyée sur le réseau d'eau pluviale, explique Jean-Paul Pavillon, vice-président d'Angers Loire Métropole délégué au Cycle de l'eau. L'intérêt est, d'une part, de favoriser la recharge des nappes phréatiques et, d'autre part, de ne pas engorger le réseau lors des périodes de fortes précipitations."

Ainsi, le conseil communautaire a adopté lundi 11 décembre un dispositif de soutien à l'acquisition de récupérateurs d'eau. A partir du printemps 2024, une aide de 50 à 150 euros, selon la taille du récupérateur, sera versée par Angers Loire Métropole aux particuliers qui en feront l'achat. Cetta aide viendra s'ajouter à la subvention versée par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne, pour atteindre jusqu'à 80% du prix total (récupérateur et kit d'installation).

Une condition toutefois pour en bénéficier: la gouttière raccordée au récupérateur devra être déconnectée du réseau public, pour que le trop-plein soit envoyé sur la parcelle et non dans les canalisations d'eau pluviale. Enfin, seuls les logements utilisés à titre de résidence principale pourront bénéficier du dispositif.

Les modalités pratiques pour réaliser la demande de subventionnement seront également précisées au printemps 2024. Un équipement acquis avant la date officielle de début du dispositif ne pourra pas être subventionné.