Découvrez le territoire avec

Partagez sur

La démarche "Agir face à l'enjeu"

Afficher tout    Cacher tout

Est-ce que l'ensemble des cahiers de contributions seront accessibles à tous ?

Tous les cahiers de contributions seront rendus publics sur la plateforme ecrivons.angers.fr, ainsi que les autres propositions et les comptes rendus des ateliers.

A long terme, quelles sont les modalités prévues pour rendre compte de la mise en œuvre des actions des Assises ?

Après le temps des contributions viendra celui des engagements des acteurs, et bien sûr d'Angers Loire Métropole. Une communication régulière sera réalisée, et un suivi sera possible sur le site internet. Le rapport annuel de Développement Durable servira également à ce suivi.

Quels sont les modalités pour le choix des initiatives ?

Les initiatives proposées porteront sur les sept thématiques identifiées par les Assises. Elles feront ensuite l'objet d'une synthèse puis d'une sélection citoyenne avant leur traduction en engagements au cours du deuxième semestre 2021.

Comment vont s'articuler l’enquête publique du Plan local d’urbanisme intercommunal et les Assises transition de la transition écologique ?

La loi impose une révision du Plan local d'urbanisme intercommunal (PLUi) dans les plus brefs délais. Si chacun a eu la possibilité de communiquer ses observations dans le cadre de l’enquête publique qui a pris fin le 18 décembre 2020, la question de l'aménagement de notre territoire sera également au cœur de ces Assises. Chacun aura également la possibilité de partager ses idées lors des ateliers dédiés à cette question ou à travers les contributions en ligne.

Comment s’assurer que les Assises de la transition écologique ne seront pas redondantes avec les mesures prévues par la Convention citoyenne pour le climat ?

Les propositions de la Convention citoyenne pour le climat s'inscrivent dans un cadre national. Certaines mesures devront être déclinées localement, et c'est précisément un enjeu des Assises que de réfléchir à leur mise en oeuvre, en prenant en compte l'avis des citoyens au plus près des réalités propres à notre territoire.

Comment aborder la question des temporalités, alors que les résultats des actions engagées après les Assises ne seront peut-être pas visibles à l’échelle d’une vie ?

Les actions retenues dans le cadre des Assises feront l'objet d'une traduction en actions concrètes. Il sera essentiel d'en mesurer les effets, aussi bien à court terme (et des indicateurs pertinents existent sur de nombreuses thématiques liées aux Assises), qu’à long terme (évolution des émissions de gaz à effet de serre, de la santé des habitants du territoire...).

Où situer la place du vivant et de la biodiversité dans les sept entrées par fonctions vitales ?

La biodiversité est un enjeu transversal, au même titre que le dérèglement climatique, et doit être pris en compte dans les sept thématiques. Elle sera traitée plus spécifiquement avec la thématique "Vivre en bonne santé". Un évènement spécifique sera également organisé.

Se nourrir

Afficher tout    Cacher tout

Quelle méthode pour intégrer les agriculteurs et pas seulement les bio ?

Angers Loire Métropole agit en faveur de l'accompagnement des agriculteurs et de la préservation de l'agriculture sur notre territoire pour tous les types d'agriculture, pas uniquement le bio. L'enjeu est de renforcer les pratiques vertueuses pour l'environnement en permettant aussi une juste rémunération de l'agriculteur.

La question de l'impact environnemental de l'alimentation n'est pas nouvelle. Quelles sont les actions déjà menées par Angers Loire Métropole dans ce domaine ?

Promotion des circuits courts, lutte contre le gaspillage alimentaire, développement du bio... font partie des actions déjà menées par la collectivité et ses partenaires. Le Projet agricole et le Plan alimentaire territorial, en cours d'élaboration, inscriront ces actions dans un cadre plus large et cohérent. Par ailleurs, de nombreuses actions ont été menées pour développer le compostage individuel et collectif, notamment dans le cadre du Codec (Contrat d'objectifs déchets économie circulaire) conclu avec l'Ademe, et ainsi valoriser les déchets alimentaires.

Compte tenu de la carence de l'offre par rapport à la demande de bio, comment pallier au problème de l'accès au foncier agricole pour aider de jeunes porteurs de projets en maraîchage biologique à s'installer ?

Ces enjeux sont traités dans le cadre du projet Agricole (2017-2021) et du Plan alimentaire territorial, en cours d'élaboration. Des expérimentations sont déjà menées avec Angers Loire Métropole et la Chambre d'Agriculture pour faciliter l'accès au foncier de nouveaux exploitants. De nouvelles actions sont également prévues pour faciliter l’installation en agriculture urbaine dans cadre du programme de rénovation urbaine.

Pourquoi ne pas avoir plus de produits locaux dans les supermarchés ? Les commerces de proximité ?

Le Plan alimentaire territorial, en cours d'élaboration, a pour objectif de renforcer les circuits courts et la part de produits bio et locaux dans l'assiette des angevins. Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter la page dédiée à l'agriculture et l'alimentation, ainsi que le dossier publié dans le Métropole d'octobre sur le Plan Alimentaire Territorial.

Où trouver plus d’infos sur l’agriculture et le plan alimentaire territorial ?

Se loger

Afficher tout    Cacher tout

Les rénovations actuelles des quartiers d'Angers prévoient de reporter une partie des logements sociaux vers les autres communes. Ceci ne risque-t-il pas d’augmenter les déplacements et les inégalités sociales ?

La Rénovation Urbaine engagée à Angers répond à plusieurs objectifs. Il s'agit de construire des bâtiments plus sains et moins énergivores. Il s'agit également de répondre à un enjeu social en développant la mixité, le bien-vivre et l'ouverture de ces quartiers. La répartition des logements accessibles à l’échelle de toute l’agglomération fait l’objet d’échanges réguliers entre les maires et la Ville d’Angers, qui joue évidemment son rôle de ville-centre.

Quand on parle d'étalement urbain, comment aborder le sujet de l'extension ou la création de zones commerciales, d'entreprises et logistique ?

Angers Loire Métropole est particulièrement vigilante en matière de consommation des espaces agricoles. Un objectif de 0% d’artificialisation nette a été fixé. Le choix a été fait de privilégier la densification ou la réhabilitation.

Comment rénover l'ensemble des logements "passoires thermiques" sur le territoire, qu’ils soient loués ou occupés par leurs propriétaires ?

La rénovation énergétique des logements est un enjeu majeur de réduction des émissions de gaz à effets de serre. Angers Loire métropole accompagne les ménages par le biais de la plateforme Mieux chez moi (accompagnement gratuit dans l'amélioration énergétique des logements). Angers Loire Métropole accompagne également les bailleurs sociaux dans l'efficacité énergétique du parc social, notamment à travers le renouvellement urbain de Belle-Beille et Monplaisir, visant la labellisation Ecoquartier.

Comment favoriser les constructions bois intrinsèquement vertueuse pour atteindre la neutralité carbone ?

De nombreuses expérimentations sont engagées et la nouvelle réglementation environnementale pour les constructions neuves va imposer des niveaux de réduction des émissions pour les matériaux. Cette réglementation amènera à davantage considérer les ossatures en bois, qui sont effectivement vertueuses.

Se déplacer

Afficher tout    Cacher tout

Comment l'agglomération envisage-t-elle la transition vers l'intermodalité des transports : vélo, tram, train... ?

Le développement de l’intermodalité figure parmi les objectifs du Plan Vélo d'Angers Loire Métropole, notamment son action 16 qui vise à "Développer l'intermodalité vélos/transports en commun/covoiturage".

Comment encourager l'autopartage ?

L'autopartage peut être encouragé notamment dans le cadre des Plans de déplacements entreprise (PDE). L'article 51 de la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte indique que toutes les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site devaient élaborer un plan de mobilité pour le 1er janvier 2018, afin d'améliorer la mobilité de leur personnel et encourager l'utilisation des transports en commun et le recours au covoiturage.Le plan de mobilité doit être communiqué à l'autorité organisatrice du plan de déplacements urbains.

Angers Loire Métropole met en place un programme d’accompagnement des plans de mobilité des entreprises avec Irigo, actuellement calibré pour vingt établissements par an.

Comment améliorer la continuité des 450 km de pistes cyclables présents sur le territoire ?

La continuité est l'un des enjeux du Plan Vélo d'Angers Loire Métropole, plus spécifiquement de l'action 12.

Comment favoriser un moindre recours à la voiture individuelle dans les communes éloignées de la ville-centre, où l'offre de transports en commun est plus limitée ?

Mise en place de parkings-relais pour favoriser l'intermodalité, intervention auprès des autorités compétentes pour améliorer les transports ferroviaires, optimisation des liaisons tram-bus, installation de box vélos sécurisés… des actions sont possibles à chaque échelle du territoire. Ces Assises seront l'occasion de réfléchir ensemble à de nouvelles solutions pour améliorer les mobilités et le service aux habitants.

La gratuité des transports en commun sera-t-elle envisagée ?

Cette mesure a déjà été débattue par le conseil de la communauté urbaine ne sera pas envisagée: elle représenterait pour la collectivité (donc l'ensemble des contribuables) une charge annuelle de 15 millions d'euros supplémentaires. L'impact, au regard de territoires comparables ayant fait ce choix, en termes de qualité du réseau et de service, serait également préjudiciable.

Arrive-t-on à mesurer l'impact du télétravail sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre ?

L'Ademe a publié un rapport à ce sujet: "Evaluation de l'impact du télétravail et des tiers-lieux sur la réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre." Il peut être consulté en ligne.

Le réseau Irigo expérimente des bus circulant au biométhane. D'où vient ce méthane et quels sont les bénéfices attendus ?

Le biométhane est notamment issu de la fermentation des boues d'épuration de la station de dépollution de la Baumette. En savoir plus

Quand seront aménagés les doubles sens vélo dans toutes les rues à sens unique du centre-ville d’Angers ?

Nous vous invitons à consulter les actions du Plan Vélo d'Angers Loire Métropole, ainsi que le Plan Vélo de la Ville d'Angers.

Quels ont été les effets sur la transition écologique du territoire des Assises du stationnement menées lors du précédent mandat à Angers ?

La mise en oeuvre des actions issues des Assises du stationnement peut être suivie sur ecrivons-angers. La démarche Agir face à l'enjeu doit permettre de renforcer l'ambition du territoire en matière de transition écologique sur tous les sujets, d'aller plus loin que ce qui se fait déjà, afin d'atteindre nos objectifs.

Seulement 3% des habitants de l’agglomération utilisent leur vélo, mais 61% souhaitent développer davantage cette pratique : comment répondre à cette attente ?

Le Plan Vélo d'Angers Loire Métropole, élaboré en concertation avec les élus et les associations, est légitimement ambitieux : il prévoit d'augmenter la part modale de la bicyclette dans les déplacements quotidiens de notre territoire à 6% d'ici à 2027, soit le double de la situation constatée en début de mandat.

Produire et travailler

Afficher tout    Cacher tout

Comment réduire le syndrome NIMBY chez nos concitoyens qui veulent des éoliennes et des méthaniseurs, mais pas dans leur champ visuel ?

Le "Not In My Backyard" ("pas dans mon jardin") est malheureusement un syndrome bien connu. Les Assises doivent permettre une meilleure information et implication pour que tous les habitants de notre territoire puissent s'emparer des enjeux liés à la transition écologique. Des mesures comprises et co-construites sont aussi mieux acceptées.

Quel moyen pour financer et accompagner la transition vers des emplois verts ?

Les emplois verts seront d'abord le fruit des pratiques des habitants. La formation sera également un enjeu important pour avancer dans ce domaine. Consommer local revient par exemple à soutenir l'emploi local. Des mesures de soutien par les pouvoirs publics existent déjà par ailleurs et pourraient, le cas échéant, être renforcées ou révisées. Une réflexion utile à mener sans doute dans le cadre des ateliers sur "Produire et Travailler".

Comment concilier la diminution de notre empreinte carbone (division par 6) et la croissance économique ?

La réduction de l'empreinte carbone est un objectif majeur. Sobriété ne veut pas dire pour autant décroissance. Opposer économie et écologie serait effectivement une erreur. Nous devons trouver une voie pour concilier les deux : les Assises sont le début de ce chemin.

Comment développer les énergies renouvelables, dont le déploiement est cadré par les documents d’urbanisme que sont le PLUi et le SCOT ?

Le développement des énergies renouvelables est un impératif. ALM y participe activement. La révision du PLUi en cours favorise les projets d'énergies renouvelables, cela devient un objectif réglementaire incontournable et ALM se fixe des objectifs plus ambitieux.

Quand pourrons-nous voir des éoliennes au plus proche de la ville pour l'alimenter en électricité ?

L'éolien est une source d'énergie qui doit être conciliée avec les enjeux environnementaux et de qualité de vie. Cependant le territoire offre peu d'espace propice, comme cela a été confirmé par le schéma régional. Des solutions plus adaptées au territoire sont privilégiées, comme le solaire, le chauffage à bois, le biogaz ou la méthanisation.

Comment est pris en compte l'empreinte environnementale dans les subventions d'ALM au vélo électrique, aux véhicules électriques, au solaire, etc. ?

Dans le cadre de sa stratégie d'achat public, ALM est exigeante dans la qualité des biens et produits achetés. ALM adhère à RESECO et utilise un référentiel pour monter en qualité environnementale dans ses achats.

Quelle place pour le financement participatif citoyen ?

De grands projets ont d'ores et déjà fait l'objet de financements citoyens, comme la centrale solaire de la petite vicomté aux Ponts-de-Cé ou les panneaux de la nouvelle patinoire d'Angers. Cette option est amenée à se développer.

Consommer

Afficher tout    Cacher tout

Comment favoriser le développement de ressourceries dans l'ensemble de l'agglomération angevine ?

Angers Loire Métropole étudie actuellement une stratégie et un plan d'action pour développer l'économie circulaire sur le territoire, en lien avec de nombreux acteurs (économiques dont l’ESS, associatifs, institutionnels, etc.). Le développement du réemploi en lien avec les ressourceries est effectivement un enjeu particulièrement important. Ce modèle a de l'avenir et il faut le renforcer pour favoriser l'évolution vers des pratiques plus vertueuses (allongement de la durée de vie, réparation, etc.) en vue de préserver nos ressources et l'emploi/insertion sur le territoire.

Je voudrais suivre mon empreinte carbone à différents échelons : maison, ville, quartier. Comment faire ?

Pour calculer votre empreinte carbone, vous pouvez utiliser l'outil ADEME "Nos gestes climat" (il s'agit d'un test avec questions pour mesurer notre empreinte carbone sur le volet alimentation, transport, logement, services publics, numériques). Le WWF dispose également d'un calculateur d'empreinte écologique.

Le bio-compostage est en plein développement, avec une forte demande. Comment y répondre ?

Concernant la réduction des déchets, Angers Loire Métropole s'engage en proposant des solutions adaptées à vos besoins: composteur individuel gratuit, composteur collectif, lombricompostage, composteur de quartier. Concernant les composteurs collectifs en partenariat avec Label Verte et CoCycler, des temps de formation sont prévus afin de sensibiliser les usagers à l'utilisation du composteur et aux bonnes pratiques qui en découlent. Il y a également les Ekovores, dans le cadre du Budget participatif de la ville d'Angers. Le deux premiers Ekovores se situent place Bordillon et place Ney, et d'autres sites sont à l'étude afin d'accueillir ce dispositif innovant. Les porteurs du projet ont intégré l'association de la maison de l'agriculture urbaine, et reçoivent un bio-seau en contrepartie. Cette adhésion n'est pas obligatoire. Les riverains habitant ces quartiers et qui souhaitent venir déposer leurs biodéchets doivent simplement signer une charte d'engagement. Toute l'info sur le compostage

Comment lutter contre les dépôts sauvages ?

Les solutions de traitement et de collecte des déchets sont nombreuses sur notre territoire: collecte régulière, points d'apport volontaires, distribution de sacs pour le tri sélectif, déchèteries. Les dépôts sauvages sont malheureusement à déplorer, car ils sont une atteinte à l'environnement et à notre bien-vivre. Aussi chaque incivilité constatée fait l'objet d'une verbalisation. La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire du 10 février 2020 prévoit également des mesures renforcées pour lutter contre ce problème.

S'épanouir

Afficher tout    Cacher tout

Va-t-on créer une maison de la transition écologique et des solidarités ?

La Ville d'Angers dispose d'une Maison de l'environnement, dont la mission est de sensibiliser l'ensemble des citoyens aux enjeux de transition écologique à travers des ateliers, événements, expositions, entre autres. Ses missions pourraient évoluer en fonction des propositions formulées lors des Assises.

Quelles actions dans les écoles pour sensibiliser les enfants, qui sont les futurs citoyens ?

La Maison de l'environnement propose un programme d'éducation aux enjeux environnementaux à destination des classes et des jeunes publics. Vous pouvez le retrouver sur son site internet.

Vivre en bonne santé

Afficher tout    Cacher tout

Seuls 10% des masses d'eau sont considérés en bon état. Quels sont les critères qui amènent à ce constat ? Quels sont les problèmes à résoudre pour les 90 % restants ?

Les cours d’eau sont analysés par l’Agence de l’eau Loire Bretagne, dans le cadre la directive cadre européenne sur l’eau fixant des objectifs en termes de bon état écologique des cours d’eau. Cette analyse se fait au regard de l’état chimique (liste de substances et seuils à ne pas dépasser) et de l’état écologique (comprenant l’état biologique, c’est-à-dire la faune et la flore présentes). Pour favoriser le bon état écologique des cours d’eau, des actions sont engagées afin d’améliorer les systèmes d'assainissement, restaurer les cours d'eau et milieux humides.

22 % de l'année, l'air est trop pollué pour garantir une vie en bonne santé. Quelles sont les mesures à prendre face à cet enjeu ?

La qualité de l'air sur Angers est jugée bonne par Air Pays de la Loire, qui effectue des mesures dans toute la région. Les émissions de polluants atmosphériques ont par ailleurs baissé de 10% à 40% selon les polluants (GES, benzène...) entre 2008 et 2016 sur notre territoire. Pour renforcer nos actions, Angers Loire Métropole réfléchit à un plan "qualité de l'air". Ce plan est prévu pour le courant de l’année 2021, et s'insère dans la stratégie de transition énergétique.

Comment la transition énergétique peut-elle intégrer les formes de technologie 5G et son impact sur le territoire via les différents capteurs qui seront installés sur l'agglomération angevine ?

A travers le projet Territoire Intelligent, l'ambition est de développer des outils pour mieux générer des économies de ressources, évaluer les besoins… tout en veillant à l'impact du numérique.

Aujourd'hui, l’approvisionnement de l’agglomération en eau repose sur un captage dans la Loire. Que faire pour préserver cette ressource, aussi bien en quantité qu’en qualité ?

En matière d’eau potable, la direction eau et assainissement agit au quotidien pour assurer la préservation de la ressource. Des contrôles sanitaires sont régulièrement effectués. Via sa compétence Gemapi, Angers Loire Métropole travaille également sur le grand cycle de l’eau et donc sur la préservation de la ressource en eau dans les milieux naturels, en amont de la problématique de la gestion de la ressource en eau potable.

Quelle ambition pour préserver l'environnement nocturne et la biodiversité ?

Des réflexions sont en cours pour mettre en place un nouveau plan biodiversité, qui intégrera les enjeux liés à l’environnement nocturne. Le projet Territoire intelligent participera également à la diminution de la pollution nocturne par l'optimisation des éclairages publics et un projet de trame noire.

Comment décliner efficacement les grands documents stratégiques en outils opérationnels pour éviter la dégradation des espaces naturels ?

Des actions fortes sont d'ores et déjà menées par Angers Loire Métropole pour concilier développement économique et préservation de l'environnement. C'est aussi tout l'enjeu de ces Assises de la transition écologique que d'y réfléchir collectivement, pour apporter éventuellement un autre regard.

Pourrait-on développer les murs végétalisés ?

Des expérimentations sont en cours actuellement avec le projet Climax, lauréat d'Imagine Angers. La végétalisation est à développer également dans le cadre de la lutte contre les îlots de chaleur.