Les objectifs

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Les objectifs

Notre politique communautaire de l'habitat s'inscrit logiquement dans le projet d'agglomération et contribue à le mettre en oeuvre. Il s'agit de permettre à notre territoire de se développer dans un souci constant de solidarité, de préservation des ressources et de promotion de la qualité de l'habitat.

PLH : comment va-t-il répondre aux besoins de logements des habitants d'aujourd'hui et de demain ?

À la lumière de ce que nous avons constaté, le nouveau PLH doit s'organiser autour de trois axes d'intervention :

  • Il doit permettre d'assurer une offre diversifiée en logements abordables et durables
  • Il doit garantir l'accès au logement aux publics les plus fragilisés par la situation actuelle
  • Il doit organiser au mieux l'espace destiné à l'urbanisation

Pour parvenir à ces objectifs, les communes de l'agglomération devront, sur la durée du prochain PLH :

  • Produire plus de logements : 2560 logements par an sur 10 ans
  • Produire mieux : c'est-à-dire respecter des impératifs de qualité et de durabilité dans les programmes d'habitat.

Produire plus : comment ?

25 600 logements construits d'ici à 10 ans
Pour répondre aux besoins des habitants et être en capacité d'attirer de nouveaux ménages, notamment les actifs dont le territoire a besoin pour son développement, Angers Loire Métropole doit construire en moyenne 2 560 logements par an. Ce rythme peut paraître trop important. Pour autant, c'est celui dont le territoire a besoin.

Du reste, ces volumes ont été approchés dans un passé proche et nous ne les atteindront que progressivement, probablement vers 2011.

Se mobiliser pour atteindre les objectifs

L'accélération du rythme de production suppose :

  • Une mobilisation des communes autour des objectifs du PLH ;
  • Une implication des acteurs et professionnels de la production : aménageurs, entreprises du bâtiment, promoteurs, architectes, urbanistes.
    Une action vigoureuse sur le foncier.

Une nécessaire stratégie foncière :
Actuellement, les réserves foncières sont insuffisantes, sauf dans le nord-est de l'agglomération.

Angers Loire Métropole doit donc accélérer la production de foncier aménagé, dans les secteurs de développement définis dans le cadre de sa politique de l'aménagement durable du territoire.

Produire mieux : comment ?

Mieux utiliser l'espace disponible
Pour apporter une réponse adéquate aux besoins des ménages, il est impératif de veiller à une meilleure utilisation de l'espace disponible. Nos réalisations doivent promouvoir des formes urbaines plus économe d'espace, en privilégiant par exemple les petites résidences collectives plutôt que l'habitat pavillonnaire, trop consommateur de foncier. Les zones d'urbanisation doivent également s'articuler en priorité aux centres urbains constitués et aux pôles de développement, qui offrent ou offriront demain emplois, services et équipements.

Cette organisation contribuera à la limitation des déplacements motorisés individuels, à la préservation des ressources et de notre cadre de vie, à la limitation des coûts pour les collectivités et les ménages. Dans notre projet d'agglomération, ce choix courageux a été fait : s'inscrire dans un mode d'organisation du territoire différent et développer de nouveaux pôles d'agglomération, véritables centres urbains de proximité, tout en garantissant un développement à toutes les communes.

Construire durable, responsable… et confortable
Les futures réalisations devront permettre de renforcer le confort des logements et de réduire les niveaux de charge tout en maîtrisant le prix de revient. Pour cela, nous devons inciter à la production de logements écologiquement plus performants, plus respectueux de l'environnement et des ressources naturelles, mais également plus confortables. La qualité de vie sera recherchée grâce à des constructions privilégiant par exemple l'isolation thermique ou la réduction des consommations des fluides (donc des charges !) mais aussi l'insertion des logements dans l'environnement immédiat et le soin apportés aux espaces publics.

Répartition des types de logement

Proposer une gamme de logement élargie
Les logements proposés devront être suffisamment variés pour répondre aux besoins des familles ou de jeunes actifs qui, à l'heure actuelle, ne trouvent pas toujours de réponse dans le type de logement souhaités à un prix abordable, sur notre territoire.
La moitié des 2 560 logements réalisés annuellement dans le cadre du nouveau PLH, sera réglementée : locatif social, accession sociale à la propriété et location maîtrisées. Des aides financières seront apportées par Angers Loire Métropole aux projets des communes s'inscrivant dans cette optique.

Retour au contenu principal

7559