Construire mieux

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Construire mieux

Le logement et l'organisation urbaine ont de gros impacts sur l'environnement et le cadre de vie. Le PLH a pour but de développer la construction de "logements durables", économes en énergie, construits dans des quartiers qui font la part belle aux déplacements non motorisés et veillent à assurer une mixité sociale.

La charte "habiter mieux"

Les dépenses d'énergie liées au logement (chauffage notamment) sont responsables en France de 23% des émissions de gaz à effet de serre. Le logement est aussi le lieu où s'effectue la plus grosse partie de notre consommation d'eau (toilette, cuisine, arrosage du jardin...).

Pour économiser l'eau et l'énergie, la construction de logements sobres est donc un levier inévitable. C'est dans ce but que sera élaborée courant 2008 la charte "habiter mieux", qui déterminera les normes précises à respecter en matière, par exemple, d'isolation et d'équipements sanitaires. Le respect de cette charte sera, pour les constructeurs, obligatoire pour prétendre aux aides financières prévues par le PLH.

Mais pour inciter dès maintenant les constructeurs à s'engager dans cette voie, le référentiel "habiter mieux" accorde d'ores et déjà des aides supplémentaires aux constructions de logements économes.

Outre les aspects environnementaux, cet effort a aussi un but social, en permettant une baisse des charges liées à l'usage du logement.

Imaginer de nouvelles formes d'habitat

Face à la rareté des terrains, programmer sur dix ans la construction d'un grand nombre de logements nécessite de revoir les formes d'habitat, en limitant la taille des parcelles pour le logement individuel et en mettant l'accent sur le logement collectif. Le but est également de favoriser la mixité sociale en mélangeant, sur de mêmes unités d'habitat, locatif social, locatif privé et accession à la propriété.

C'est donc une nouvelle forme d'habitat qu'il faut imaginer, et qui doit intégrer le respect de l'environnement. Ces deux notions (densité de l'habitat et respect de l'environnement) sont d'ailleurs parfaitement complémentaires : des jardins plus petits, c'est aussi moins de déchets verts (tonte de pelouse, taille de haie...) et moins d'arrosage.

De même, pour offrir un cadre de vie de qualité, ces quartiers doivent intégrer services et commerces de proximité, ce qui permet de limiter, pour les habitants, les trajets quotidiens en voiture. Pistes cyclables et limitation de la vitesse de circulation des voitures peuvent aussi encourager les déplacements à pied et à vélo.

Ces exemples dessinent les traits de futurs "quartiers durables". Les préoccupations du PLH se font ici l'écho du projet d'agglomération, centré sur le développement durable. Avec un même but : la qualité du logement et du cadre de vie, au bénéfice des habitants et de l'environnement.

Retour au contenu principal

9114