Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 05 mai 2021

Environnement

Dans le cadre d'une commande groupée avec les métropoles du Mans et de Dijon, Angers Loire Métropole a annoncé l'acquisition de bennes à ordures à hydrogène. Un choix innovant, qui s'inscrit dans la transition écologique du territoire.

Photos de Christophe Béchu, Stéphane Le Foll et François Rebsamen
De gauche à droite: François Rebsamen, maire de Dijon et président et de Dijon Métropole; Stéphane Le Foll, maire du Mans et président de Le Mans Métropole; Christophe Béchu, maire d'Angers et président d'Angers Loire Métropole.

C'est une première en France: trois collectivités, à savoir les villes et métropoles d'Angers, du Mans et de Dijon, ont annoncé mardi 4 mai qu'elles se portaient acquéreuses de bennes à hyrdrogène pour la collecte des déchets.

"Nos collectivités sont toutes les trois très impliquées dans la transition écologique, avec la promotion des énergies décarbonées et la diminution de l'usage des énergies fossiles. L'hydrogène est évidemment au coeur de cette réflexion et des choix que nous devons faire pour l'avenir de notre collectivité", ont annoncé dans une déclaration commune Christophe Béchu, maire d'Angers et président d'Angers Loire Métropole, Stéphane Le Foll, maire du Mans et président de Le Mans Métropole, et François Rebsamen, maire de Dijon et président et de Dijon Métropole.

Les motorisations à hydrogène ont en effet l'avantage de ne pas émettre de gaz à effet de serre, mais aussi de favoriser le développement de filières énergétiques locales. La production d'hydrogène s'appuie en effet sur deux techniques accessibles à tous les territoires: l'électrolyse de l'eau, à partir de l'électricité éolienne, solaire ou issue de la valorisation énergétique des déchets; et la gazéification de la biomasse, à partir du bois ou de cultures comme le chanvre.

Le coût d'une benne à hydrogène évolue actuellement entre 550000 et 850000 euros selon les caractéristiques et les constructeurs. Le passage en groupement de commandes permettra de réduire ce prix d'achat. Des subventions de l'Europe, de l'Ademe et des Régions sont aussi attendues.

Angers Loire Métropole a passé commande de trois bennes, dont les livraisons sont prévues début 2023.