Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 05 mai 2021

Territoire

A partir de début juin, un bac permettra aux piétons et cyclistes de franchir la Sarthe pour aller de Cantenay-Epinard à Ecouflant en cinq minutes, au lieu des quinze kilomètres nécessaires par la route.

Photo de la mise à l'eau du bac.
Le bac a été mis à l’eau le 5 mai au seuil de Maine, avant de remonter la rivière pour rejoindre son "port d’attache". (Photo: Angers Loire Métropole)

Bien qu'elles ne soient séparées que par la Sarthe, il faut parcourir quinze kilomètres pour se rendre de Cantenay-Epinard à Ecouflant par la route. D’où l’idée de Catherine Carré et Jean-Philippe Prézelin, adjoints au Tourisme des deux communes, de mettre en place des traversées en bac électrique pour permettre aux cyclistes et aux promeneurs de franchir la rivière en cinq minutes.

Ainsi, à partir de début juin et jusqu’à octobre, les traversées relieront le centre d'Ecouflant au ponton situé à 2,5 km du bourg de Cantenay, avec une capacité de treize personnes, dont une à mobilité réduite, et quatre vélos.

Pour les communes, soutenues par Angers Loire Métropole, c’est une façon de développer l’offre touristique et de valoriser les Basses Vallées angevines en créant une boucle contournant l’île Saint-Aubin, le long de la Sarthe, de la Mayenne et de la Vieille-Maine.

Gratuit, le service verra ses horaires évoluer au cours de la saison jusqu’à une traversée par heure en juillet et août.