Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 12 mars 2019

Territoire

EDF, Vinci, Engie, Bouygues: c'est le quatuor des candidats en lice pour le marché global de performance lancé par Angers Loire Métropole, dans le cadre du projet de "territoire intelligent".

Le territoire intelligent apportera des réponses nouvelles en matière de gestion des espaces verts, circulation, transports en commun... (Photo: Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Christophe Béchu a profité du conseil communautaire du 11 mars pour faire un point sur le projet d’Angers Loire Métropole de mettre en place un territoire intelligent. Celui-ci a donné lieu en décembre dernier au lancement d’un marché global de performance.

A l’automne prochain, le lauréat de ce marché se verra confier la première étape, à savoir la création de l’infrastructure chargée la collecte, l’exploitation et la gestion des données depuis une plateforme de monitoring urbain.

Le territoire intelligent repose en effet sur une utilisation efficace et partagée des données, via les nouvelles technologies et notamment les objets connectés, pour créer de nouveaux services aux habitants. Ceci dans le but de mieux gérer les ressources naturelles, optimiser le fonctionnement et les coûts des services publics, et faciliter la vie quotidienne. 

Rencontres dans les communes et dans les quartiers d'Angers

"Les candidats avaient jusque fin janvier pour déposer leur dossier, a rappelé le président. Après analyse, nous avons jugé que l’ensemble des dossiers répondait aux exigences attendues sur le plan des capacités professionnelles, techniques et économiques."

Quatre mandataires, donnant chacun lieu à un groupement d’entreprises, seront ainsi conviés à la phase compétitive, de mai à juin. On y trouve EDF (avec Citelum, Veolia Eau et Veolia Propreté), Vinci (avec Cegelec IBDL, Orange et Saur), Engie (avec Suez et La Poste) et Bouygues (avec Aximum).

Dans l’intervalle, les réunions déjà amorcées dans les communes se poursuivront. "Les élus en charge du territoire intelligent ont déjà tenu seize réunions dans les communes, et partout l’accueil montre le très fort intérêt que suscite ce projet. Cinq autres réunions sont encore à venir, poursuit Christophe Béchu. Les communes expriment clairement la volonté d’être associées et de contribuer à ce projet."

Deux instances vont être mises en place pour consolider les besoins, soumettre des propositions et remonter les interrogations et les attentes des communes: un comité de pilotage composé d’élus du territoire et un groupe de travail composé des directeurs généraux des services.

Quant aux conseils de quartier d’Angers, et après une première étape de présentation du projet en avril, ils seront consultés entre mai et août pour faire émerger des initiatives et des usages participant à l’émergence du territoire de demain.