Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 30 novembre 2009

Solidarités

A Angers, Avrillé, Trélazé et Saint-Barthélemy, de nombreux projets de construction étaient bloqués depuis l'annulation du Plan local d'urbanisme par le tribunal administratif de Nantes, en avril. Suite à la révision du Plan d'occupation des sols, la construction de 2000 logements va pouvoir démarrer.

Au printemps dernier, le tribunal administratif de Nantes avait annulé le Plan local d'urbanisme (PLU) d'Angers, Avrillé, Saint-Barthélemy et Trélazé. De ce fait, c'est l'ancien Plan d'occupation des sols (POS) qui redevenait le document de référence pour tout projet d'aménagement.

La réalisation de plusieurs centaines de logements s'est ainsi trouvée bloquée sur les villes concernées, alors que la demande de logement social reste élevée sur l'agglomération. C'est pourquoi à la fin du mois de mai, Angers Loire Métropole lançait dix-huit procédures de révision simplifiée du POS pour débloquer les projets de construction.

Les enquêtes publiques se sont déroulées à la rentrée et les commissaires enquêteurs viennent de rendre leurs conclusions : sur dix-huit dossiers, quinze ont reçu un avis favorable. Trois seulement ont été refusés. Les refus concernent l'aménagement des Allumettes à Trélazé, celui des Cordelles à Saint-Barthélemy et celui de la cité d'urgence des Longs Boyaux, à Angers.

Cette issue rend néanmoins possible la réalisation de 2000 logements. "90 % des permis de construire seront déposés avant Noël, explique Jean-Luc Rotureau, vice-président d'Angers Loire Métropole en charge de l'urbanisme. Tous les chantiers seront engagés dans les deux ans."

Parallèlement, Angers Loire Métropole a décidé de retirer l'appel du jugement concernant l'annulation du PLU, "dans un souci d'apaisement que nous souhaitons partagé par tous, ajoute Jean-Luc Rotureau. Les procédures de révision des plans d'occupation des sols vont nous permettre de continuer à construire et de répondre aux enjeux de développement de l'agglomération".

L'élaboration d'un nouveau PLU est également relancée, "dans un esprit de concertation et avec l'objectif d'aboutir à la fin de l'année 2011".