Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 04 octobre 2010

Economie

L'extension de la bibliothèque universitaire Saint-Serge a été entièrement financée par Angers Loire Métropole. C'est aujourd'hui l'une des BU les plus ouvertes de France.

soit 84 heures par semaine. (Photo: Antonio Bozzardi/Angers Loire Métropole)

Le 20 septembre, la bibliothèque universitaire (BU) Saint-Serge a rouvert ses portes dans une toute nouvelle configuration: 3000m2 supplémentaires, 850 places de lecture, une centaine d'ordinateurs en libre-service, 100000 documents à disposition...

Les travaux d'extension ont été entièrement financés par Angers Loire Métropole dans le cadre du contrat de plan Etat-Région: 7,3 millions d'euros, au profit du rayonnement universitaire de la métropole angevine et du confort des usagers (8000 étudiants potentiellement concernés, chercheurs, enseignants...)

"Avant ces travaux, la BU était complètement saturée, explique sa responsable, Nathalie Clot. Le taux d'occupation pouvait monter jusqu'à 99% et il n'était pas rare de voir des personnes assises par terre."

Une situation qui ne devrait plus se produire, d'autant que les travaux d'agrandissement se sont accompagnés d'une réflexion sur les plages d'ouverture.

Désormais, la BU Saint-Serge fonctionne de 8h30 à 22h30 du lundi au samedi, avec le renfort de six étudiants recrutés pour les soirées. "En proposant 84 heures d'ouverture par semaine, y compris pendant les petites vacances scolaires, nous devenons l'une des bibliothèque les plus ouvertes de France", souligne Nathalie Clot.

La BU ne s'adresse pas uniquement aux étudiants et universitaires: sa documentation spécialisée peut répondre aux besoins des salariés, actifs en reprise d'étude, personnes en formation, moyennant une adhésion annuelle de 32 euros.

Elle propose également de nombreuses ressources en ligne: http://bu.univ-angers.fr