Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 03 juillet 2012

Economie

Angers Technopole a présenté les grands indicateurs de son activité 2011, marquée par le doublement des projets détectés par l'appel à idées innovantes et la création du titre d'emblème technopolitain.

premier lauréat de "l'emblème technopolitain" pour son projet Nanofar, dédié au développement des applications de nanomédecine. (Photo: Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Dédiée au développement des activités innovantes sur l'agglomération angevine, Angers Technopole a présenté fin juin les grands indicateurs de son activité en 2011.

Celle-ci se distingue notamment par le doublement des projets détectés par l'appel à idées innovantes. En effet pour la première fois cette année, l'appel à idées a été organisé en trois sessions successives, avec une période de candidature ouverte sur neuf mois. Cette nouvelle organisation a porté ses fruits: 81 projets innovants ont été détectés et 16 sont entrés en incubation. L'incubation a pour but, sur 18 mois maximum, d'apporter aux porteurs de projet un accompagnement et une aide matérielle pour leur permettre de créer leur activité.

Autre fait marquant en 2011: la création du titre "d'emblème technopolitain". Désormais ce titre sera remis chaque année pour distinguer une initiative locale représentative des valeurs qui animent l'action d'Angers Technopole: innovation, écoute, expertise, collaboration, persévérance, échange, intégrité, engagement, dynamisme.

Premier lauréat: Franck Boury, enseignant-chercheur à l'Inserm et à l'université d'Angers. Il est l'initiateur du projet Nanofar, qui a pour but de développer les applications thérapeutiques en nanomédecine, pour cibler plus précisément les zones à traiter et ainsi améliorer l'efficacité des médicaments. Nanofar a été retenu récemment parmi les projets soutenus par le programme Erasmus Mundus, pour développer son réseau de recherche au niveau européen.

Le site d'Angers Technopole