Découvrez le territoire avec

Partagez sur

Publié le 20 décembre 2012

Economie

Lors d'une vente aux enchères mercredi 19 décembre, Angers Loire Développement a acquis les chaînes de production du site angevin de Technicolor. L'agglomération maintient ainsi la possibilité d'un redémarrage d'activité.

Le soir même de l'annonce de la liquidation, le 11 octobre dernier, les élus d'Angers Loire Métropole étaient unanimes pour exprimer la volonté de racheter le site de Thomson-Angers, propriété du groupe Technicolor. Un premier pas dans ce sens a été franchi mercredi 19 décembre, lorsque Angers Loire Développement, l'agence de développement économique de la métropole, s'est portée acquéreur de l'outil de production lors d'une vente aux enchères.

"Face à la crise, notre priorité absolue, c'est la défense de l'emploi, insistent Jean-Claude Antonini, président d'Angers Loire Métropole, et Frédéric Béatse, maire d'Angers. Pour cela, nous avons choisi d'innover."

Avec ce rachat, l'agglomération évite que l'outil de production soit démantelé et, ainsi, préserve la possibilité d'une reprise d'activité, envisagée sous forme d'unité industrielle partagée. Reste pour cela à acquérir l'ensemble immobilier et à garantir un plan de charge suffisant, par exemple sur de la production électronique en moyennes séries. "Nous travaillons à monter le business plan et à conforter le pool d'industriels, poursuivent les élus. Il faut à présent laisser les professionnels travailler."