Budget 2013

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Budget 2013

L’économie, l’emploi et le pouvoir d’achat des Angevins: trois priorités pour le budget 2013 d’Angers Loire Métropole, adopté jeudi 14 mars.

Ce budget s’établit à 330 millions d’euros, contre 349 l’an dernier. "Avec trois priorités, l’économie, l’emploi, le pouvoir d’achat des Angevins, et un effort d’investissement soutenu parce que nous avons de la combativité pour le territoire", indique Jean-Claude Antonini, président d'Angers Loire Métropole.

Bien que revenant à son niveau de 2007, avant les grands chantiers structurants du territoire, l’investissement s’élève à 89,4 millions d’euros, dont 25 consacrés à l’économie et à l’emploi.

Parmi les principales opérations en 2013, à retenir, les aides aux bailleurs sociaux pour l’habitat (4,9 millions d’euros), le développement de nouvelles zones d’activités (3,4 millions d’euros), la création de groupes scolaires à Trélazé (2,6 millions d’euros) et Avrillé (2 millions d’euros), l’extension de l’Esthua (1 million d’euros)…

Taux d’imposition stables

Soucieuse du pouvoir d’achat des Angevins, l’Agglomération parvient cette année encore à limiter la hausse de la facture d’eau en deçà de l’inflation. "Une véritable prouesse, alors même que la consommation d’eau a baissé de 15% sur les trois dernières années", selon André Despagnet, vice-président délégué aux Finances.

De même, le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères est identique à celui de l’an dernier, tout comme les taux d’imposition: 9,74% pour la taxe d’habitation, 2,18% pour la taxe foncière sur les propriétés bâties, 5,48% pour la taxe foncière sur les propriétés non bâties.

Malgré la crise économique, "nous sommes dans une position forte, conclut le président d’Angers Loire Métropole. Et ce d’autant plus que le territoire est particulièrement bien équipé pour l’avenir, grâce à la construction de l’usine de production d’eau potable des Ponts-de-Cé, de la station de dépollution des eaux de La Baumette, du centre de valorisation des déchets Biopole, de la ligne de tramway, auxquels il faut ajouter un réseau de bus efficace et une université quasi neuve."

Retour au contenu principal

10873