Budget 2009

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Budget 2009

194,7 millions d'investissements : un budget "de combat"

Un budget en hausse de près de 20% par rapport à l'année précédente, des investissements en hausse de 28% : dans un contexte de crise économique mondiale, le budget 2009 d'Angers Loire Métropole est porteur d'une ambition forte pour le territoire.

Loin de mettre le frein sur les projets en cours ou à venir, la collectivité entend au contraire utiliser au maximum le levier de la commande publique pour dynamiser l'activité et l'emploi.

Soutien à la construction de logements dans le cadre du programme local de l'habitat, amélioration des transports publics avec l'aménagement de la ligne de tramway, optimisation du traitement des déchets avec la construction de Biopole, développement de parcs d'activités... Les actions financées traversent toutes les compétences de la Métropole, au bénéfice du service rendu aux habitants, du développement économique et de la préservation de l'environnement.

Cet effort est conduit avec le souci de maîtriser les charges prélevées auprès des ménages et des entreprises : le taux de la taxe professionnelle reste inchangé ; la taxe d'enlèvement des ordures ménagères et le prix de l'eau, bien qu'en hausse, demeurent largement inférieurs à la moyenne nationale.

Les recettes

Le budget 2009 s'équilibre à 407,3 millions d'euros.

Les recettes fiscales se composent de la taxe professionnelle (payée par les entreprises), du versement transport (payé par les entreprises de plus de neuf salarié) et de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM), payée par les habitants en contrepartie du service de collecte et de traitement des déchets.

Fixé à 15,7%, le taux de la taxe professionnelle reste inchangé. Il se situe en dessous de la moyenne des villes du Grand Ouest, établie à 17,28%. Le taux y oscille entre 13,90% (Laval) et 21,82% (La-Roche-sur-Yon).

S'agissant de la TEOM, celle-ci augmente en moyenne de 3,73%, la hausse étant variable selon les communes. En moyenne, son coût s'établit sur l'agglomération angevine à 84 euros par personne et par an. Un montant là aussi inférieur à la moyenne nationale (94 euros par habitant en 2008).

Parmi les produits d'exploitation, la principale recette provient de la facturation de l'eau potable et de son assainissement. Son coût au mètre cube passe cette année à 2,92 euros (taxe d'assainissement incluse), contre 2,77 en 2008. En France, la moyenne du prix du mètre cube se monte à 3,01 euros (chiffre 2007).

Les dépenses

Portées à 194,7 millions d'euros, les dépenses d'investissement affichent une hausse de 28% par rapport à l'année 2008, qui était déjà une année record.

Concrètement, cela signifie que pour 1 euro dépensé par la collectivité, 48 centimes sont directement affectés aux dépenses d'équipement.

Neuf opérations mobilisent les trois quarts de ces dépenses :

  • aménagement de la première ligne de tramway : 86,5 millions d'euros
  • construction du centre de valorisations des déchets "Biopole" : 23,6 millions
  • rénovation de l'unité de dépollution de La Baumette : 12 millions
  • soutien à la construction de logements (subventions dans le cadre du PLH, aide à la pierre...) : 10 millions
  • achat de nouveaux bus pour le réseau Keolis Cotra : 7 millions
  • fonds d'intervention économique : 4 millions
  • aménagement de l'échangeur de Beaucouzé (RD 106 / Le Buisson) : 3,5 millions
  • extension de la bibliothèque universitaire de Saint-Serge : 2,2 millions
  • développement du pôle du végétal : 2 millions

Retour au contenu principal

10359