Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

À ne pas manquer

Partage Viadeo

Angers rend hommage à Jean Monnier

Publié le 26 octobre 2018
Dernière sortie publique de Jean Monnier le 23 janvier dernier à l’occasion des 50 ans de l’intercommunalité qu’il avait fondée en 1968, ici entouré de Jean-Claude Antonini et de Christophe Béchu. Photo : Thierry Bonnet

Depuis hier, les drapeaux sont en berne. Jean Monnier, maire emblématique d'Angers de 1977 à 1998, fondateur de l'intercommunalité, est décédé ce vendredi 25 octobre, à l'âge de 88 ans. Christophe Béchu rend hommage au « maire bâtisseur et visionnaire ». Des registres de condoléances sont à disposition du public à l'hôtel de ville à partir de demain et jusqu'aux obsèques.

Jean Monnier, entouré de Jean-Claude Antonini à sa droite, et de Christophe Béchu, à sa gauche. C’était le 23 janvier dernier à l’occasion des cinquante ans d’Angers Loire Métropole, la communauté urbaine dont il a été, avec une poignée d’autres, le fondateur en 1968. Sa dernière sortie publique aussi.
Vers 14 heures, ce vendredi, les hommages n’ont pas tardé à fleurir sur les réseaux sociaux à l’annonce du décès de celui que l’on surnommait le « roi Jean ». « Les Angevins sont tristes car ils ont perdu plus que leur ancien maire, ils ont perdu celui qui incarnait leur ville, leur territoire et qui défendait leurs intérêts avec passion. Jean Monnier aimait passionnément sa ville, il a contribué à la transformer et à la façonner tout au long de ses mandats », affirme Christophe Béchu. « C’était un maire bâtisseur, innovant ; un visionnaire qui a permis à Angers de relever les défis qui se dressaient devant elle dans les années 80 et 90. Nous en sommes aujourd’hui encore les témoins privilégiés. »

Maire pendant 21 ans

Homme de convictions, tête de proue et inlassable tribun pendant les événements de Mai 1968, issu du militantisme syndicat : ce caractère lui a permis de succéder à Jean Turc, en 1977, à la tête de la ville d’Angers. En 1998, il passe le relais en cours de mandat à son 1er maire-adjoint, Jean-Claude Antonini.
Les dernières années de sa vie publique et politique ont été plus particulièrement consacrées à la transformation et à la montée en puissance de l’intercommunalité. Sous sa présidence, qu’il conserve jusqu’en avril 2001, le territoire de l’agglomération a multiplié par deux le nombre de ses communes adhérentes jusqu’à devenir une Communauté d’agglomération aux compétences très élargies, au développement économique et à l’aménagement du territoire notamment.

Hommage et registres de condoléances

Jean Monnier était né à Segré le 3 mai 1930. Ebéniste de métier, il devient le secrétaire de l’Union départementale de la CFTC à l’âge de 28 ans, avant de rejoindre la CFDT. Conseiller départemental puis maire, Jean Monnier est réélu à trois reprises.

A l’annonce de sa mort, Christophe Béchu a demandé à ce que les drapeaux présents sur les bâtiments municipaux soient mis en berne. Un hommage sera rendu à Jean Monnier lundi à l’occasion du Conseil municipal, à 18 h.

 

Les Angevins qui le souhaitent pourront signer un registre de condoléances à partir de demain, samedi 26 octobre, de 14h à 18 h ; dimanche, lundi et mardi, de 10h à 18h, dans l’ancien hôtel de Ville (accès par le parvis).
Si vous le souhaitez, vous pouvez également laisser un message de condoléances ou un témoignage de sympathie en utilisant le registre numérique à votre disposition sur cette page. Ces messages seront transmis à la famille.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288