Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

En ce moment sur le territoire

Partage Viadeo

Le Groupe Atos construit à Angers son centre d'essai de supercalculateurs

Publié le 12 juillet 2018
Atos fabrique à Angers des supercalculateurs parmi les plus puissants du monde, ici avec le directeur du site Vincent Sarracanie. (Photo: Patrice Campion/Ville d'Angers)

Mardi 10 juillet, le groupe Atos a posé la première pierre de son futur centre d’essai sur son site d’Angers. Ce laboratoire mondial permettra de tester les supercalculateurs les plus puissants de la planète avant leur livraison.

"Il n’y aura pas d'endroit en Europe similaire à celui que nous allons construire à Angers." A l’heure de poser la première pierre du centre mondial d’essai des supercalculateurs du groupe Atos sur son site angevin, Vincent Sarracanie a rappelé, devant bon nombre des 230 salariés, le caractère fondamental et stratégique de l’unité dont il assure la direction. "C’est ici et ici seulement qu’Atos construit ses supercalculateurs, et il s’agit des calculateurs les plus puissants du monde." En 2018, 4000 unités auront été produites, pour au moins 6000 prévues en 2019.

Parmi ces machines, le BullSequana X, actuellement en cours de montage à Angers, pourra atteindre le milliard de milliards d’opérations à la seconde. Un exemplaire de cet engin est déjà en service au Centre de l’énergie atomique (défense et sécurité), qui en a commandé près de trente. Mais les supercalculateurs ont conquis bien d’autres marchés et accompagnent la transformation digitale dans les domaines de la santé, de la finance, de la météo, de l’industrie, des médias, etc.

Tests en conditions réelles

Mais en quoi ce nouveau centre va permettre d’accélérer cette course au nec plus ultra du supercalculateur? "Il permettra à nos clients de venir tester leur machine en conditions réelles, avant livraison, afin de s’assurer de leur stricte conformité, explique Pierre Barnabé, directeur général des activités big data et cybersécurité du groupe Atos. Cette phase de pré-test est indispensable." Un "pas de plus pour le site d’Angers et le signe aussi que le groupe veut continuer à investir ici, là où le savoir-faire existe depuis des décennies", ajoute Vincent Sarracanie.

Dès lors que ce centre sera opérationnel, d’ici un an, Angers devrait donc voir défiler le monde entier. Car au-delà de la haute performance industrielle mondiale qu’incarne le groupe français sur le territoire, Atos constitue également une vitrine d’exception pour Angers et son rayonnement.

Christophe Béchu, maire d’Angers et président d’Angers Loire Métropole, l’a souligné: "Un an après le World Electronics Forum, ce choix d’Atos d’investir à Angers apporte la crédibilité nécessaire à toute la filière de l’électronique locale."

Soutenu et accompagné par la Ville d’Angers et Angers Loire Métropole via son agence de développement économique Aldev, ce projet a également reçu le soutien de la Région pour 600000 euros, de l’Europe pour 1,2 million d’euros sur un investissement global de 10 millions.

Plus d'infos sur le site d'Aldev

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

Retour au contenu secondaire

6288