Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Partage Viadeo

Près de 8000 demandeurs d’emploi concernés par les emplois francs

Publié le 06 avril 2018
L'un des premiers emplois francs signés: le CDI de Mehdi Saukret (à droite) recruté par l'entreprise JCM Solar de Beaucouzé, représentée par son gérant Edouard Nobilet. (Photo Angers Loire Métropole)

Ce vendredi 6 avril, le préfet Bernard Gonzalez a lancé le dispositif des emplois francs. Expérimenté sur le territoire d’Angers jusque fin 2019, celui-ci vise à réduire le chômage dans les quartiers prioritaires et à juguler les discriminations à l’embauche.

C’est parti pour les emplois francs, expérimentés sur le territoire d’Angers jusque fin 2019. En France, dix territoires seulement –dont Angers- vont tester ce nouveau dispositif visant à lutter contre le chômage dans les quartiers prioritaires, où les taux sont deux fois et demie supérieurs au taux national, mais surtout à déjouer les phénomènes de discrimination à l’embauche liés au quartier d’origine du demandeur d’emploi. 

Que dit ce dispositif? Il permet au recruteur (entreprise ou association) de recevoir une aide de l’Etat: 15000 euros répartis sur trois ans pour un CDI, et 5000 euros répartis sur deux ans pour l’emploi d’un CDD d’au moins six mois. Seule condition requise: il faut impérativement que le demandeur d’emploi recruté soit domicilié dans un quartier prioritaire. Aucun autre critère n’entre en ligne de compte, ni son âge, ni l’ancienneté de son inscription à Pôle Emploi, ni même son niveau de qualification.

"Ce dispositif est ouvert et sans limites, ce qui en fait tout son intérêt", a souligné le préfet, rappelant que dans les quartiers prioritaires, "le chômage touche tout aussi bien les personnes qualifiées que celles qui ne le sont pas, et de tous âges".

Une quarantaine d'entreprises intéressées

Près de 8000 demandeurs d’emploi sont potentiellement concernés sur le territoire angevin*, alors qu’une quarantaine d’entreprises, issues de divers secteurs d’activité et situées dans le périmètre de l'agglomération d’Angers, ont déjà fait part de leur intérêt. "A nous désormais de nous mettre en ordre de marche pour travailler ensemble, faire connaître ce dispositif, être attentifs aux populations qui n’arrivent pas à entrer dans la dynamique économique retrouvée, pour en assurer le succès", a conclu le préfet. Il s’adressait ainsi à tous les invités autour de la table: la Direction de l’Emploi et du Travail (Direccte), Pôle Emploi, la Mission locale, l’agence de développement économique de l’agglomération Aldev, les parlementaires, les élus....

Fin 2019, les emplois francs feront l’objet d’une évaluation fine; les résultats suivront dans le premier semestre 2020 pour une généralisation du dispositif à l’échelle nationale.

Vendredi, les deux premiers emplois francs ont été signés à la préfecture. Ils ont permis à l’association Reactive 49 d’Angers (organisme de placement lié à Cap emploi ressources handicaps) et à l’entreprise JCM Solar (installation photovoltaïque) de Beaucouzé d’embaucher chacune un demandeur d’emploi en CDI; pour l’un une femme de 41 ans originaire du quartier d’Angers Grand-Pigeon/Banchais, et pour l’autre un homme de 26 ans domicilié à Trélazé dans le quartier Grand-Bellevue. Une dizaine d’autres emplois francs devraient se concrétiser très rapidement selon Guy Letertre, directeur de Pôle Emploi.

* Sont concernés à Angers les quartiers de Belle-Beille, Hauts-de-Saint-Aubin, Roseraie, Beauval–Bédier–Morellerie, Savary, Grand-Pigeon et Monplaisir, et à Trélazé celui de Grand-Bellevue.

Adresses éligibles et contacts sur le site d'Aldev

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288