Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Faciliter la rénovation des logements anciens

Publié le 08 décembre 2017
Après avoir été à la rencontre des propriétaires de la résidence "Le Parc", Pascal Gauci, Blanche Guillemot et Daniel Dimicoli ont évoqué la rénovation énergétique des logements anciens. (Photo: Thierry Bonnet, Angers Loire Métropole)

Jeudi 7 décembre, la visite à Angers de la directrice générale de l’agence nationale de l’habitat (Anah), Blanche Guillemot, a permis de dresser un état des lieux de la politique de rénovation des logements anciens, notamment en matière de gain énergétique.

Le rendez-vous était fixé résidence "Le Parc", boulevard Bédier, à Angers. L’occasion pour Christophe Béchu, président d’Angers Loire Métropole, Daniel Dimicoli, vice-président en charge de la politique de l’habitat, et Pascal Gauci, secrétaire général de la Préfecture de Maine-et-Loire, de présenter à Blanche Guillemot, directrice générale de l’agence nationale de l’habitat (Anah), les travaux d’isolation réalisés sur ces deux immeubles qui regroupent 92 logements et 61 propriétaires occupants. Parmi eux, 33 étaient éligibles aux aides et ont pu bénéficier de subventions via le programme "Mieux chez moi" à hauteur de 184000 euros, soit 44% de la facture globale. Après le chantier d’isolation thermique par l’extérieur, d’isolation des combles, des plafonds des caves, des menuiseries en partie commune, le gain énergétique est estimé à 33%. A noter que la résidence Montesquieu, à Belle-Beille, connaît une pareille opération.

"Lutter contre les passoires énergétiques"
"C’est bénéfique à tous points de vue, explique Blanche Guillemot. Bien évidemment pour les habitants qui voient leur facture énergétique diminuée, mais aussi pour l’environnement et l’économie car tous ces chantiers permettent de générer de l’activité chez les professionnels. Ma présence ici à Angers est une volonté de saluer les collectivités qui s’engagent dans la rénovation de l’habitat pour mettre fin aux ‘passoires énergétiques’ et pour rendre les logements accessibles aux personnes en perte d’autonomie. C’est tout le sens du plan présenté par le Gouvernement qui affiche pour objectif de doubler le nombre de rénovations de logement, notamment ceux occupés par des personnes vivant sous le seuil de pauvreté."

"Mieux chez moi"
Sur le territoire d’Angers Loire Métropole, 41 copropriétés ont été identifiées comme candidates à une future rénovation énergétique en raison du mauvais état du bâti. Le pilote au niveau local est le programme "Mieux chez moi", mis en place en 2013, qui a permis à un millier de ménages de la communauté urbaine de bénéficier de travaux. Originalité de la démarche, "Mieux chez moi" dispose d’une agence qui accueille, informe, conseille et oriente les propriétaires, quels que soient leurs revenus, tout au long de leur projet de rénovation ou d’amélioration de leur habitat. "L’accompagnement y est technique et financier pour des résultats très encourageants, rappelle Daniel Dimicoli. Près de 18 millions d’euros de travaux ont été engagés depuis 2013. En moyenne, ils ont permis d’obtenir un gain énergétique de 40%."

Agence "Mieux chez moi", 8, place Freppel à Angers, 0241430000.
Programme Mieux chez moi

 

 

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288