Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Tramway: les travaux de la seconde ligne commenceront au plus tard en 2019

Publié le 16 février 2016

Les conseillers communautaires ont décidé lundi 15 février le report des travaux de la seconde ligne de tramway. Le chantier démarrera au plus tard en 2019 pour une mise en service commerciale en 2022.

Un report de deux ans pour affiner le financement de l’investissement (estimé à 245 millions d’euros hors taxe) et se placer en cohérence avec le calendrier des opérations de rénovation urbaine à venir, dans les quartiers de Belle-Beille et Monplaisir. Voilà ce qu’ont décidé lundi 15 février les conseillers communautaires réunis au siège de la communauté urbaine, suite à l’avis unanime des maires du territoire, réunis voici quelques semaines par Christophe Béchu, président d’Angers Loire Métropole.

"Il n’est pas question de suspendre ou de remettre à un prochain mandat cet investissement majeur et structurant pour notre territoire, a affirmé le président. Avec cette décision, nous faisons le choix de la responsabilité écologique, environnementale et économique."

Ecologique et environnementale, car s’inscrivant dans la logique de la COP21, ainsi que l’a rappelé Bernard Dupré, vice-président en charge des déplacements : "La création de la deuxième ligne de tramway, qui s’accompagnera d’une réflexion approfondie sur le réseau de bus et les modes de transport alternatifs adaptés à notre territoire, répond à notre volonté de participer à la lutte contre le changement climatique."

Le pont dès 2017

Economique, car ce délai supplémentaire de vingt-quatre mois va permettre à la communauté urbaine de recherche d’autres leviers que la fiscalité pour financer cet investissement. "Toutes les pistes seront étudiées: c’est un engagement volontariste sur le plan des finances publiques", a souligné Christophe Béchu.

Un engagement partagé par une très large majorité des représentants du territoire, nombreux à se féliciter de cette décision : "Elle permet de respecter l’engagement pris par l’ensemble des élus de ne pas augmenter la pression fiscale des habitants, tout en prenant le temps nécessaire pour travailler sur le maillage du réseau de transports en commun", a ainsi argumenté Sébastien Bodusseau, maire de Sarrigné.

Longue de 9,9 kilomètres, cette seconde ligne reliera Belle-Beille à Monplaisir et comptera dix-neuf stations. Son articulation avec l’actuelle ligne A permettra de proposer trois lignes commerciales : A, B et C.

Elle nécessite également la réalisation d’un nouveau pont sur la Maine, dont la construction est maintenue dans les délais prévus, à partir de 2017.


Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288