Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Renforcer l'attractivité du pôle végétal

Publié le 18 février 2014

Alors que le Salon du végétal s'ouvre à Angers, la Région lance une démarche qui intègre la recherche, la formation et l'innovation pour renforcer l'attractivité du territoire en matière de végétal spécialisé. Explications.

Développer des approches qui intègrent à la foi la recherche, la formation et l’innovation, c’est l’objectif de la démarche que la Région et ses partenaires, dont Angers Loire Métropole, ont lancé ce mardi 18 février, jour d’ouverture du 29e Salon du végétal au parc des expositions d’Angers.

"Notre objectif, c’est de faire un saut qualitatif, de renforcer la visibilité et l’attractivité de notre territoire sur chacune des pointes du triangle Recherche-Formation-Innovation en matière de végétal spécialisé", explique Christophe Clergeau, vice-président de la Région en charge de l’économie et de l’innovation.

Sur la base d’un diagnostic commun, les différents acteurs de ce triptyque (entreprises, laboratoires, universités...) ont défini une feuille de route collective pour faire en sorte que, d’ici cinq ans, "ce pôle international soit reconnu pour sa formation, sa recherche et son innovation sur le végétal spécialisé".

Pour y parvenir, les entreprises et la recherche s’organiseront sur la base "d’un flux continu d’échanges et de connaissances", sachant qu’en la matière, le territoire ne part de zéro. La structure fédérative de recherche "Qualité et santé du végétal" (QUAsav) réunit déjà, depuis 2008, des laboratoires placés sous la tutelle de l’Inra, de l’Université d’Angers, d’Agrocampus Ouest, de l’école supérieure d’agriculture et de l’Université de Nantes. "Autant d’établissements qui jouissent d’une reconnaissance nationale ", comme l’ont tour à tour noté Philippe Simoneau, directeur de QUAsav, le président de l’Inra Henri Seegers et le président de l’Université, Jean-Paul Saint-André.

Des atouts déjà en place

Autre atout notable: le pôle végétal angevin est le premier au niveau national en termes d’effectifs étudiants de l’enseignement supérieur, avec 2500 étudiants contre 600 en région parisienne. Il propose par ailleurs une offre unique et complète sur la thématique du végétal spécialisé, qui sera rassemblée au sein du Campus du végétal. Cet équipement, qui sera muni d’équipements de pointe comme des serres expérimentales, est financé dans le cadre du contrat Etat-Région 2007-2013 et permettra en effet, d’ici à 2015, le regroupement physique et géographique des forces de recherche et d’innovation, pour "devenir la vitrine de l’excellence des Pays de la Loire" sur le végétal spécialisé.

En l’attente, la démarche Recherche-Formation-Innovation va s’engager autour d’une dizaine de projets qui porteront sur les trois thèmes suivants: gestion durable de la santé des plantes; biologie, qualité et santé des plantes; et enfin qualité et valorisation des productions issues du végétal spécialisé.

Le budget de la démarche Recherche-Formation-Innovation est estimé à 12 millions d'euros sur cinq ans. La Région contribuera à hauteur de 5 millions d'euros, et Angers Loire Métropole pour 1 million d'euros. L'objectif étant de faire levier sur les autres financements publics, notamment ceux de l'Europe et de l'Agence nationale de la recherche, afin de compléter le budget.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288