Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

La Technopole accompagne les projets du laboratoire à l'entreprise

Publié le 10 janvier 2014
Daniel Loiseau, vice-président d'Angers Loire Métropole chargé du développement économique (à gauche), et Christophe Angot, directeur d'Angers Technopole, autour de Jean-Louis Bertrand, porteur du projet "assurance météo pour les entreprises". (Photo: Angers Loire Métropole)

Avec l'appel à projets MPIA, Angers Technopole favorise l'exploitation économique et commerciale des travaux de recherche menés en laboratoires et établissements supérieurs. Tous les domaines d'activité sont concernés.

Passer du laboratoire au monde de l'entreprise: c'est l'objet de l'appel à projets "maturation de projets innovants en Anjou" (MPIA), lancé tous les ans par Angers Technopole depuis 2010. "L'agglomération angevine est riche de nombreux établissements d'enseignement supérieur et laboratoires de recherche, souligne Daniel Loiseau, vice-président d'Angers Loire Métropole chargé du développement économique. Il y a là un potentiel de création d'activité qui doit être exploité."

Pour cela, le programme MPIA a d'abord une fonction de détection des projets aptes à être valorisés. Cette valorisation peut aboutir à une création d'entreprise ou à l'exploitation du projet par une entreprise existante. "Choisir la meilleure option, identifier et accompagner les différentes étapes de maturation du projet, aussi bien en termes techniques qu'économiques et juridiques, c'est à cela que sert l'aide apportée aux projets retenus", explique Christophe Angot, directeur d'Angers Technopole.

Cette aide peut aller jusqu'à 100000 euros de dotation, financée avec le soutien d'Angers Loire Métropole, du conseil régional et de la Banque publique d'investissement.

Vingt-cinq projets accompagnés

Depuis le lancement du dispositif, vingt-cinq projets ont été financés et accompagnés. "Il s'agit essentiellement de projets scientifiques et technologiques, mais tous les domaines de recherche peuvent être concernés, comme le management ou les sciences économiques", poursuit Christophe Angot.

En témoigne le projet "assurance météo pour les entreprises", retenu lors de la session 2012. Porté par Jean-Louis Bertrand, professeur de finances à l'Essca, le projet consistait à quantifier précisément l'incidence de la météo sur le chiffre d'affaires des entreprises. "On ne parle pas ici des événements climatiques de grande ampleur comme les tempêtes, mais des écarts de température ou de précipitations que l'on constate régulièrement, explique Jean-Louis Bertrand. Un printemps pluvieux, un été particulièrement frais ou, à l'inverse, un hiver très doux, ont des conséquences importantes dans de nombreux domaines d'activité." Pour mesurer cet impact, un travail d'analyse très poussé a été mené, basé sur les relevés météo des quarante dernières années.

Parallèlement, l'accompagnement de la Technopole a permis de mettre en évidence l'intérêt de créer une entreprise d'assurance dédiée à la couverture du risque météo. Une vraie opportunité, dans un domaine à fort potentiel actuellement très peu exploité: "Nous sommes les premiers en Europe à proposer ce service", conclut Jean-Louis Bertrand.

L'édition 2014 de l'appel à projets MPIA est ouverte, envoi des dossiers jusqu'au 14 avril. Infos et dossier à télécharger sur www.angerstechnopole.com

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288