Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Bull, dans le "top 10" mondial des supercalculateurs

Publié le 22 mars 2013
Le site angevin de Bull emploie 220 salariés (hors intérim), notamment pour l'assemblage et l'intégration sur mesure de serveurs dédiés à des usages "critiques".

Avec les visites d'entreprise de Made in Angers, le grand public a pu découvrir, du 18 février au 15 mars, différents fleurons du tissu économique angevin. Parmi lesquels Bull, spécialisée dans les "processus informatiques critiques" et les supercalculateurs.

Du 18 février au 15 mars, 16000 visiteurs ont suivi les différentes animations proposées dans le cadre de l'événement Made in Angers, organisé par Angers Loire Métropole. Parmi la centaine d'entreprises qui ont ouvert leurs portes au public à cette occasion: le site angevin de Bull, installé avenue Patton depuis maintenant 50 ans.

D'abord positionnée sur l'informatique familial, l'entreprise a connu de nombreuses évolutions pour s'adapter à un marché de plus en plus concurrentiel. Spécialisé désormais dans l'informatique professionnel, le groupe Bull compte actuellement 8500 employés dans une cinquantaine de pays à travers le monde.

De la cyberdéfense à la médecine du cerveau

Au sein de cet ensemble, le site angevin occupe une place stratégique: c'est là que sont assemblés les serveurs et supercalculateurs qui sont devenus la spécialité du groupe, notamment dans le domaine très ciblés des processus "critiques".

"Ce terme désigne des applications très sensibles, avec des exigences fortes en termes de sécurité des données ou de puissance de calcul", explique Vincent Sarracanie, responsable de l'établissement angevin.

Entrent dans ce champ, par exemple, la défense gouvernementale contre le terrorisme informatique, la sécurisation des données dans les services bancaires, ou encore des domaines de recherche très pointus comme l'étude du climat, la sismologie ou encore la médecine du cerveau.

Milliards de millions d'opérations par seconde

Avec ces derniers exemples, on entre dans l'univers étonnant des supercalculateurs. "Le but de ces machines est de rendre possible des modélisations très complexes", indique Vincent Sarracanie. Pour cela elles proposent des puissances de calcul qui se chiffrent en 'pétaflops', soit en milliards de millions d'opérations par seconde: l'équivalent de plusieurs dizaines de milliers d'ordinateurs personnels tournant ensemble à plein régime. "Et pourtant, on sait que nos clients réalisent sur ces calculateurs des opérations qui demandent parfois plusieurs semaines, poursuit le responsable. Même pour nous, c'est quelque chose d'assez surréaliste!"

Parmi les réalisations emblématiques du site angevin: le supercalculateur "Curie", livré en 2012 et cadencé à 2 pétaflops. Une performance qui le place actuellement au 9e rang des ordinateurs les plus puissants du monde. "Le domaine des supercalculateurs est le théâtre d'une compétition ardue, mais seuls cinq ou six acteurs jouent les premiers rôles au niveau mondial", souligne Stéphane Carré, responsable qualité du site. La performance de Bull: y tenir son rang face à des géants comme Sun, HP ou encore IBM.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288