Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Budget: l’Agglomération maintient les investissements

Publié le 15 mars 2013

L’économie, l’emploi et le pouvoir d’achat des Angevins: trois priorités pour le budget primitif d’Angers Loire Métropole, adopté jeudi 14 mars.

"Un budget pensé pour une agglomération de combat": c’est ainsi que Jean-Claude Antonini, président d’Angers Loire Métropole, présente le budget primitif 2013.

Ce budget s’établit à 330 millions d’euros, contre 349 l’an dernier."Avec trois priorités, l’économie, l’emploi, le pouvoir d’achat des Angevins, et un effort d’investissement soutenu parce que nous avons de la combativité pour le territoire."

Bien que revenant à son niveau de 2007, avant les grands chantiers structurants du territoire, l’investissement s’élève à 89,4 millions d’euros, dont 25 consacrés à l’économie et à l’emploi.

Parmi les principales opérations en 2013, à retenir, les aides aux bailleurs sociaux pour l’habitat (4,9 millions d’euros), le développement de nouvelles zones d’activités (3,4 millions d’euros), la création de groupes scolaires à Trélazé (2,6 millions d’euros) et Avrillé (2 millions d’euros), l’extension de l’Esthua (1 million d’euros)…

Technicolor : négociations en cours

"Les actions en faveur du développement économique ont plus que doublé en deux ans, a souligné André Despagnet, vice-président en charge des finances. Les aides au secteur du logement et de l’habitat restent à un niveau exceptionnel avec 10,7 millions d’euros, tout comme les programmes de construction scolaire avec 7,4 millions d’euros et la politique foncière qui prend en compte le projet Technicolor."

Après le rachat de l’outil de production, les négociations sont en effet en cours avec le mandataire liquidateur pour le rachat du site de Technicolor. "Une somme a été approvisionnée au budget, elle ne signifie pas pour autant que l’acquisition, si elle doit se confirmer comme l’Agglomération le souhaite, corresponde au montant provisionné, a précisé Jean-Claude Antonini. Nous avons convaincu le liquidateur du sérieux de notre démarche et de notre volonté de maintenir un site industriel. Aujourd’hui ce dossier est mené parallèlement au déploiement de la filière électronique porté par l’agglomération, avec un certain nombre d’industriels intéressés."

Taux d’imposition stables

Soucieuse du pouvoir d’achat des Angevins, l’Agglomération parvient cette année encore à limiter la hausse de la facture d’eau en deçà de l’inflation. "Une véritable prouesse, alors même que la consommation d’eau a baissé de 15% sur les trois dernières années", selon André Despagnet.

De même, le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères est identique à celui de l’an dernier, tout comme les taux d’imposition: 9,74% pour la taxe d’habitation, 2,18% pour la taxe foncière sur les propriétés bâties, 5,48% pour la taxe foncière sur les propriétés non bâties.

Malgré la crise économique, "nous sommes dans une position forte, a conclu le président d’Angers Loire Métropole. Et ce d’autant plus que le territoire est particulièrement bien équipé pour l’avenir grâce à la construction de l’usine de production d’eau potable des Ponts-de-Cé, de la station de dépollution des eaux de La Baumette, du centre de valorisation des déchets Biopole, de la ligne de tramway, auxquels il faut ajouter un réseau de bus efficace et une université quasi neuve."

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288