Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Des aménagements mais pas de liaison Sud pour l'instant

Publié le 13 juillet 2012

Réunis en conseil le 12 juillet, les élus d'Angers Loire Métropole ont confirmé la nécessité d'une liaison au Sud d'Angers, mais pas son urgence. Priorité sera donnée aux transports en commun et à l'amélioration du réseau existant.

"La liaison sud est nécessaire, mais ce n'est pas encore une urgence ": c'est en substance le constat dressé au terme d'une importante concertation lancée fin 2011, pour étudier la pertinence et les possibilités de tracé d'un bouclement de la ceinture de rocade autour d'Angers. Or, les études complémentaires menées dans ce cadre l'ont montré: hormis aux heures de pointe, le réseau routier actuel n'est pas saturé, du moins pas au point de construire une nouvelle infrastructure de grande envergure.

A l'appui de ces conclusions, le conseil d'Angers Loire Métropole, réuni jeudi 12 juillet, a acté plusieurs décisions.

Priorité aux transports en commun

Premièrement, le développement des transports en commun, et notamment d'une deuxième ligne de tramway, reste la priorité de la Métropole en matière de déplacements. Toutefois les effets de cette politique volontariste se feront sentir dans le temps et, s'agissant de la traversée des Ponts-de-Cé, une réponse est attendue rapidement pour faire face à l'engorgement constaté. Un "barreau routier" sera donc aménagé du carrefour Mignon à la route du Hutreau. Des améliorations seront aussi réalisées sur les infrastructures existantes, notamment les échangeurs de Sorges et de la Monnaie et sur l'échangeur de Saint-Serge, au nord d'Angers.

Deuxièmement, les élus sont bien conscients que malgré les efforts réalisés pour développer les transports en commun, le trafic automobile continuera vraisemblablement à augmenter ces prochaines années. En conséquence, et pour se donner la possibilité d'agir si la situation l'exige, les élus ont choisi de classer 500 hectares de plaine horticole à Sainte-Gemmes-sur-Loire pour y interdire toute construction, et confirmer dans le même temps leur vocation agricole et maraîchère. C'est dans ce faisceau que passerait la petite liaison Sud si elle était réalisée un jour.

La petite liaison Sud représente un tronçon de 7,5 km entre le pont de l'Atlantique et la rocade Est, via les Ponts-de-Cé et Sainte-Gemmes-sur-Loire. C'est ce tracé qui apparaît le plus adapté parmi les quatre étudiés. Angers Loire Métropole réétudiera la situation des déplacements tous les cinq ans.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288