Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Jean-Claude Antonini fait valoir l'exemple angevin à Rio+20

Publié le 18 juin 2012

Vingt ans après le premier Sommet de la Terre, le président d'Angers Loire Métropole, Jean-Claude Antonini, est intervenu à Rio sur la coopération nord-sud et le rôle spécifiques des collectivités locales dans l'action internationale.

Pour Jean-Claude Antonini, le développement durable, c'est une affaire qui ne date pas d'hier. Il y a vingt ans déjà, le président d'Angers Loire Métropole -alors adjoint au maire d'Angers sur les questions environnementales- assistait au premier Sommet de la Terre, à Rio. 

Du 20 au 22 juin, l'élu retourne dans la cité carioca et compte parmi la délégation française qui assiste à la conférence des Nations unies sur le développement durable. Le comité 21 l'a invité en sa double qualité de président d'Angers Loire Métropole, et président de la commission "Développement urbain durable, Environnement" de l'association des maires des grandes villes de France.

Deux grandes questions vont animer les débats durant ces trois jours entre les représentants des 193 états membres: l'économie verte et équitable ou comment construire une économie qui concilie la croissance économique, les progrès sociaux et des réponses aux défis environnementaux.

Autre sujet d'importance: faire en sorte que l'ensemble des pays présents à Rio+20 puissent se structurer et poser un cadre institutionnel du développement durable pour améliorer la coordination de leurs actions et faire en sorte que tout le monde agisse dans le même sens.

L'exemple d'Angers

A ce titre, Angers a pu faire valoir, mercredi 20 juin, son modèle innovant en matière de coopération nord-sud en lien particulièrement avec la plateforme des villes partenaires de Bamako, capitale du Mali. Cette expérience permet aux collectivités locales d'oeuvrer en réseau au profit d'une coopération décentralisée. Elle démontre par ailleurs le rôle spécifique des collectivités locales dans l'action internationale, ainsi que leur "légitimité" à agir.

"Partager cette expérimentation va permettre à d'autres de s'en emparer, d'ailleurs de nombreux délégués présent, comme moi, à Rio, ont cité l'expérience angevine en exemple de ce que peuvent faire les pouvoirs locaux et qui répond aux volontés de la société civile", expliquait hier depuis Rio, le président d'Angers Loire Métropole. http://www.dailymotion.com/video/xha9nl_conference-de-rio-2012_news

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288