Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Angers Loire Métropole a dressé son bar à eau place du Ralliement

Publié le 22 mars 2012
Mauvais goût l'eau du robinet? Les dégustations à l'aveugle ont permis aux Angevins de se faire leur opinion.

Pour la journée mondiale de l'eau jeudi 22 mars, Angers Loire Métropole tenait un stand d'information place du Ralliement. Avec un bar à eau invitant les Angevins à comparer à l'aveugle eau en bouteille et eau du robinet.

"Celle-ci qui a goût très minéral, je pense que c'est de l'eau en bouteille. Pour les trois autres par contre je ne sais pas trop." Anne-Béatrice, habitante d'Angers, s'est prêtée au jeu de la dégustation d'eau à l'aveugle proposée jeudi 22 mars place du Ralliement, à l'occasion de la journée mondiale de l'eau.

"L'idée est d'aller à l'encontre des idées reçues qui veulent que l'eau du robinet soit moins bonne que les eaux minérales, au goût comme pour la santé", indique Jérôme Acher-Dubois, responsable exploitation-assainissement pour Angers Loire Métropole.

"Chez nous de toute façon on ne boit que l'eau du robinet, c'est moins cher et ça évite de ramener des packs du supermarché", indique Anne-Béatrice. Comme elle, 77% des habitants de l'agglomération boivent régulièrement l'eau du robinet. Ils sont même 53% à ne boire que celle-là.

Ces chiffres, issus d'une enquête réalisée en janvier 2012, augmentent année après année. "Les messages sur la qualité de l'eau d'Angers Loire Métropole passent de plus en plus", relève Christophe Cheve, responsable de l'usine d'eau potable des Ponts-de-Cé, c'est-à-dire l'unité où sont apurés les 50000 à 90000m3 d'eau consommés chaque jour sur l'agglomération. Avec en sortie une qualité irréprochable. "On entend souvent des craintes sur certains polluants, comme les résidus médicamenteux, dont des traces sont présentes dans les cours d'eau. Sur ces polluants nous avons mené une étude approfondie en 2010. Les traces de 50 produits ont été recherchées. En effet on en a trouvées dans la Loire, mais il n'y en avait plus aucune sur le réseau en sortie d'usine."

Même pour les nourrissons

Cette étude et les batteries de tests effectués toute l'année permettent à Christophe Cheve d'être catégorique: "La consommation quotidienne de notre eau ne présente aucun risque pour la santé, y compris pour les nourrissons."

Reste la question du goût. "Le plus souvent il n'y a pas de goût notable, et lorsqu'il y a un léger goût chloré la solution est simple, rapporte Jérôme Acher-Dubois. Il suffit de laisser l'eau reposer en carafe une quinzaine de minutes. Le chlore est très volatil et disparaît rapidement."

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288