Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Angers Loire Métropole a adopté son budget 2012

Publié le 10 février 2012

D’un montant de 367 millions d’euros, le budget primitif d’Angers Loire Métropole a été adopté le jeudi 9 février. Il prévoit un programme d’investissement soutenu, en faveur notamment du développement économique et de la solidarité.

"Nous maintenons le cap fixé ces dernières années dans un environnement perturbé par une crise financière, économique et sociale." C’est ainsi qu’André Despagnet, vice-président d’Angers Loire Métropole en charge des finances a présenté jeudi 9 février le budget primitif de la communauté d’agglomération.

En dépit de ce contexte, ce budget demeure volontariste avec 112,7 millions d’euros consacrés à l’investissement et une priorité réaffirmée au développement économique, comme à la solidarité. "Le logement est une de nos priorités au travers du programme local de l’habitat, a rappelé le président, Jean-Claude Antonini.  10 millions d’euros y seront consacrés en 2012."

Le soutien à l’économie se traduit par une enveloppe de 14,5 millions d’euros, dont 7,5 pour les zones d’activités. 9,3 millions d’euros seront consacrés aux constructions scolaires  dans l’agglomération, 5,9 millions d’euros à l’enseignement supérieur et à la recherche.

Pas de hausse d’impôt

Côté transports, l’investissement s’élèvera en 2012 à 35,7 millions d’euros, dont 28,5 millions pour la première ligne de tramway et 1 millions d’euros destinés aux études de la seconde ligne.

"L’investissement public local est essentiel cette année encore pour soutenir l’économie et les entreprises, rappelle Jean-Claude Antonini. Nos investissements créent de l’emploi. Nous jouons l’avenir du territoire à chaque budget, et peut-être encore plus cette année."

Parallèlement, les charges de fonctionnement restent contraintes, "tout comme le sont les principales ressources", note André Despagnet. Les conseillers communautaires ont en effet décidé de ne pas augmenter les taux d’imposition des ménages.

Un effort des entreprises

En revanche, un effort est demandé aux entreprises et administrations de plus de neuf salariés qui s’acquittent du versement transport: celui-ci est en effet relevé de 0,2 points.

"L’offre de transports sur l’agglomération angevine s’est considérablement développée avec le lancement de la première ligne de tramway, rappelle le vice-président en charge des finances. Par ailleurs l’an passé la mise en place de la fiscalité additionnelle a sollicité les ménages, alors que dans le même temps les entreprises voyaient leur contribution diminuer en raison de la réforme de la taxe professionnelle."

Par ailleurs les conseillers communautaires ont décidé de contenir le prix de l'eau au niveau de l'inflation. Cependant la hausse de la TVA et l’augmentation de la redevance pollution décidée par l'agence de l'eau Loire Bretagne entraîneront une augmentation de près de 3% de la facture.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288