Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Cinq agglomérations du Grand Ouest créent le pôle métropolitain Loire-Bretagne

Publié le 13 février 2012
Les présidents des cinq agglomérations se sont réunis le 13 février à Rennes pour le lancement du Pôle Métropolitain Loire-Bretagne. De gauche à droite: Jean-Claude Antonini, président d'Angers Loire-Métropole; Jean-Marc Ayrault, président de Nantes Métropole; Daniel Delaveau, président de Rennes Métropole; François Cuillandre, président de Brest Métropole Océane; et Joël Batteux, président de Saint-Nazaire Agglomération.

Angers, Nantes, Saint-Nazaire, Rennes et Brest officialisent leur union en créant le pôle métropolitain Loire-Bretagne. Une étape supplémentaire dans le processus de coopération déjà engagé.

La coopération entre les grandes villes de l’Ouest n’est pas quelque chose de nouveau. Elle existe depuis près de vingt ans et plus fortement depuis 2005, époque à laquelle les agglomérations d’Angers, Nantes, Rennes, Brest et Saint-Nazaire ont renforcé et développé des relations au sein de l'espace métropolitain Loire-Bretagne. Leurs échanges ont nourri des coopérations sur un certain nombre de thèmes interdépendants et prioritaires, comme par exemple le développement économique et l’enseignement supérieur.

Depuis le lundi 13 février, cette union est officielle. Le pôle métropolitain Loire Bretagne a été lancé à Rennes Métropole, où se situe le siège de cette nouvelle coopération structurée sur le modèle d’un syndicat mixte.

2,2 millions d’habitants

Concrètement, le pôle métropolitain sera un lieu d’animation et de coordination entre les partenaires qui le composent. Il mènera un travail de veille et d’études, émettra des recommandations et impulsera différentes actions de coopération dans les domaines du développement économique et de la promotion de l’innovation, de la recherche et de l’enseignement supérieur, de la promotion de la culture, du développement des infrastructures de transports, de l’observation du territoire et de la prospective, de la promotion du développement durable et de l’environnement et des questions maritimes.

"C’est l’occasion pour nos cinq territoires de réaffirmer leur cohésion sociale et économique dans ce contexte de concurrence accrue entre les territoires. Il nous apparaît nécessaire de renforcer nos liens afin de peser davantage à l’échelle européenne", souligne Jean-Claude Antonini, président d'Angers Loire Métropole.

"C’est un pas de plus dans ce processus de coopération que nous avons souhaité faire ensemble, poursuit-il. Nous sommes convaincus du potentiel de l’Ouest de la France. Cette démarche, rendue possible par un amendement parlementaire, intervient dans un contexte d’interactions croissantes entre les territoires à l’échelle européenne. Les cinq agglomérations, dont celle d’Angers que je représente, veulent renforcer leurs relations pour réfléchir ensemble aux projets et actions structurants pour ce grand territoire et au bénéfice des 2,2 millions d’habitants qui y vivent."

Concrètement, le pôle métropolitain Loire-Bretagne disposera de son budget propre et d'une instance de décision de dix-sept membres, dont trois représentants d'Angers Loire Métropole. Sa présidence sera assurée de manière tournante et initiée par Daniel Delaveau, président de Rennes Métropole.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288