Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Angers Loire Métropole mobilise une centaine d'acteurs au chevet du climat

Publié le 24 octobre 2011
Consacrée à la présentation des 41 actions enclenchées par Angers Loire Métropole et à la prise de parole d'intervenants dont Gilles Mahé, vice-président en charge de l'environnement et du Plan Climat et de l'expert en énergies, Pierre Radanne, la journée s'est poursuivie autour de nombreux stands pédogogiques et ludiques dans le forum du théâtre le Quai à Angers. 500 Angevins sont venus s'y informer durant l'après-midi.
(Photos: Jean-Patrice Campion/Angers Loire Métropole)

Samedi dernier 22 octobre, une centaine de particuliers, collectivités, entreprises, acteurs publics... ont dit "oui" à la charte d’engagement en faveur du plan Climat Energie territorial initié par Angers Loire Métropole. Objectifs: enclencher 41 actions et inciter le plus grand nombre à lutter contre le réchauffement climatique.

Dire que le lancement du premier Plan Climat à l’échelle du territoire angevin sera un succès, nul ne le sait. Ce qui est certain en revanche, c’est la volonté des uns et des autres. Celle des élus d’Angers Loire Métropole et des communes, et celle des citoyens, des entreprises, des partenaires publics… Pour preuve, ils étaient presque une centaine samedi 22 octobre à enjamber la scène du théâtre 900 au Quai, pour venir formaliser leur engagement en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique.

Les ménages et les entreprises en premier plan

Une charte engagement pour quoi faire? "Pour aller plus loin que ce que nous demande la loi Grenelle II, explique Gilles Mahé, vice-président en charge de l’environnement et du plan Climat Energie. Les objectifs européens de réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre auront fort peu de chance d’être atteints d’ici 2020 sans le soutien de tous les acteurs des territoires, à commencer par celui des entreprises et des ménages. Le Plan Climat Energie qu’Angers Loire Métropole s’engage à mettre en œuvre est né d’un brassage d’idées et de propositions engagé il y a deux ans. Depuis, ce travail a mobilisé beaucoup d’acteurs de la société et des particuliers. Cette charte est la suite logique de cette grande aventure humaine qui commence aujourd’hui sur le territoire angevin."

Présent samedi aux côtés des élus pour lancer le Plan Climat, Pierre Radanne, expert en énergie, a de son côté insisté sur "le rôle déterminant des collectivités pour enclencher non plus la prise de conscience collective, mais le passage à l'action". "La planète a besoin de la participation active de chaque personne. Les politiques qui marchent bien sont celles qu'on accepte, a-t-il commenté. C'est ce qui est en train de se passer ici, à Angers. L'engagement des ménages dans cette course à la diminution des gaz à effet de serre est capitale."
Formaliser un engagement

En quelques mots, la Charte d’engagement vise à fédérer l’ensemble des partenaires, privés, publics, décideurs politiques et société civile, autour d’objectifs communs de lutte contre le changement climatique. Elle formalise aussi l’engagement de chacun et ce jusqu’à l’adoption du second Plan Climat Energie, en 2014. Elle aide enfin les signataires à engager des actions concrètes, à leur niveau, qui auront des incidences sur la lutte contre le changement climatique et la maîtrise de l’énergie.

De la même manière, Angers Loire métropole s’est engagée samedi, autour de son vice-président, à agir en mettant en œuvre 41 actions très concrètes pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, et à créer une dynamique territoriale. Sachant que certaines de ces actions sont déjà avancées voire réalisées comme, par exemple, les efforts en matière de déplacements respectueux de l'environnement (tramway, achat de bus hybrides, etc.).

Une SEM Energies et des actions à venir

Gilles Mahé a rappelé la création toute récente d'une Société d'économie mixte dédiée aux énergies (SEM Energies). Il a évoqué également son souhait de voir s'élaborer un plan de la biodiversité à l'échelle du territoire; de voir se mettre en place une Opération d'amélioration de l'habitat sur la question de la consommation énergétique, entre autres opérations.

Rendez-vous a été pris dans un an pour une première évaluation du Plan Climat

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288