Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Deux projets pour améliorer la desserte ferroviaire de l'agglomération angevine

Publié le 23 mai 2011
Angers Loire Métropole apportera une participation de 3,14 millions d'euros à la réalisation de la "virgule de Sablé". (Photo: Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Virgule de Sablé et interconnexion Sud TGV en Île-de-France: deux importants projets ferroviaires étaient à l'ordre du jour du conseil d'agglomération le 10 mai.

Angers-Rennes en 1h20 par le train au lieu de 2h30 actuellement; Laval en 40 minutes au lieu d'1h30. Tels seront les importants gains de temps apportés par la future "virgule de Sablé". Cette nouvelle portion de voie ferrée de 4 km de long à construire au nord de Sablé-sur-Sarthe devrait, en effet, permettre de raccorder la ligne Nantes-Angers-Le Mans à la future ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire menant vers Rennes. Un investissement de 31,4 millions d'euros auquel Angers Loire Métropole participera pour 10%, soit 3,14 millions d'euros. Les études préalables à l'enquête publique ont été réalisées en début d'années.

Autre projet ferroviaire soumis à l'avis des élus d'Angers Loire Métropole: la ligne d'interconnexion TGV au sud de l'Île de France. Les améliorations attendues par la création d'une voie TGV spécifique sont multiples: meilleure desserte vers le Nord, l'Est et le Sud de la France et vers les pays européens avec des temps de transport réduits; accès facilité à l'aéroport d'Orly grâce à la création d'une gare mais aussi à Rungis et aux zones d'activités du Sud-Est parisien. Actuellement, le trafic entre la gare de Massy et Valenton emprunte la ligne de la Grande Ceinture, également utilisée par les convois de fret et les lignes RER. La voie est saturée, les retards fréquents, la vitesse de circulation limitée à 70 km/h.

Trois scénarios ont été proposés et débattus dans le cadre de la commission nationale du débat public. Reste à choisir le tracé définitif, qui ne devrait cependant pas voir le jour avant 2020 ou 2025.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288