Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Le budget 2011 a été adopté

Publié le 22 avril 2011

Jeudi 21 avril, le conseil communautaire a adopté le budget primitif d’Angers Loire Métropole. En 2011, la collectivité consacrera 25,11 millions d’euros à l’économie, 83,27 millions à l’environnement, 40,92 millions aux solidarités, 17,65 millions au territoire et 139,40 millions d’euros aux déplacements.

Deux semaines après le débat d’orientation budgétaire, les élus se sont retrouvés en conseil communautaire pour l’adoption du budget principal d’Angers Loire Métropole et des budgets annexes (eau, assainissement, transport, aéroport et déchets). Soit en tout un budget général qui s’équilibre à 421,6 millions d’euros, dont 176,3 millions d’euros de dépenses d’investissement (646 euros par habitant).

Dans le détail, en 2011 la collectivité consacrera 25,11 millions à l'économie, 83,27 millions à l'environnement, 40,92 millions aux solidarités (habitat, écoles, politique de la ville), 17,65 millions au territoire (urbanisme, voies d'agglomération, espaces verts) et 139,40 millions aux déplacements.

"Après les grands chantiers, vient le temps de l’exploitation des nouveaux équipements et du maintien des équilibres financiers", a expliqué André Despagnet, vice-président d’Angers Loire Métropole en charge des finances. Le budget 2011 correspond à ce stade du cycle d’investissement avec la mise en service du tramway en juin prochain, l’exploitation de l'usine de retraitement des eaux de la Baumette et de Biopole, centre de valorisation des déchets. La clôture progressive des grands chantiers induit donc un investissement en baisse par rapport à 2010.

Charges de fonctionnement maîtrisées

Dans un contexte national incertain, lié à la réforme de la taxe professionnelle qui brouille les cartes et au gel des dotations de l'Etat, le recours à la fiscalité permet de dégager les 10 millions d'euros nécessaires pour équilibrer le budget principal et poursuivre ainsi la réalisation du projet d'agglomération (cité scolaire des Hauts-de-Saint-Aubin, transfert de l'Eseo...). Il implique une hausse de 3,4% du taux de cotisation foncière des entreprises. Concernant les ménages, les élus ont adopté une augmentation de 4,8% de la taxe d’habitation, de 7,3% de la taxe sur le foncier bâti, et de 6,9% pour le non-bâti. Pour une famille de locataires avec deux enfants à charge, l’augmentation mensuelle sera en moyenne de 1,75 euros; et de 4,58 euros pour des propriétaires. A noter toutefois qu’en 2009, près d’un contribuable angevin sur deux voyait sa taxe d’habitation plafonnée, tandis que 11% en étaient exonérés en raison de leurs faibles revenus.

Parallèlement, les dépenses de fonctionnement sont contenues: "Ces charges sont en diminution de 6% sur le budget principal, a souligné Jean-Claude Antonini, président d’Angers Loire Métropole. Les dépenses de personnel sont également maîtrisées, tout en conservant un service de qualité au bénéfice des habitants du territoire."

En 2011, les cinq premières opérations d’investissement concernent: la première ligne de tramway (90 millions d’euros), la construction du groupe scolaire des Hauts-de-Saint-Aubin à Angers (5,2 millions d’euros), l’acquisition de bus (4,6 millions d’euros), le centre de valorisation des déchets Biopole (4,5 millions d’euros) et la politique en faveur de l’habitat (4,3 millions d’euros).

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288