Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Le Plan local d’urbanisme, "une chance pour le territoire"

Publié le 25 février 2011

La concertation pour l’élaboration du Plan local d’urbanisme communautaire est ouverte. Le grand public est invité à s’y associer avec, au printemps, des conférences-débats sur l’habitat, la nature et le cadre de vie.

Le 10 novembre dernier, les élus communautaires ont décidé l’élaboration d’un Plan local d’urbanisme (Plu) unique pour les 31 communes du territoire. Une nécessité, imposée par la loi Grenelle II et par l’obligation faite à la collectivité de mettre en cohérence ce document avec le Schéma de cohérence territoriale (Scot) du Pays Loire Angers*.

Comment? En y intégrant ses objectifs et orientations autour: des grands équilibres territoriaux et de l’organisation de l’espace; du développement économique; de l’offre résidentielle; des déplacements; de l’environnement et du cadre de vie.

"Les grandes orientations sont définies dans le Scot. Avec le Plu nous entrons dans la déclinaison, sur le terrain", explique Jean-Louis Gascoin, vice-président d’Angers Loire Métropole en charge de l’aménagement et du développement des territoires.

Questions de vie quotidienne

Ces thèmes peuvent paraître généralistes mais leur traduction sera forcément concrète: "Tous les territoires peuvent annoncer les mêmes objectifs, mais après il faut répondre aux questions comment, à quel niveau, où et quand? C’est à cela que va servir le Plu" ajoute Jean-Luc Rotureau, vice-président en charge de l’urbanisme.

"Et ce n’est pas du jargon, martèle Dominique Servant vice-président en charge des territoires ruraux, ça prend même tout son sens dans la vie quotidienne des habitants." Quoi de plus concret, par exemple, que les questions de logement? Selon que l’on sera en première couronne, dans un bourg ou dans l’une ou l’autre des polarités définies dans le Scot, la densification de l’habitat ou les formes urbaines ne seront pas les mêmes. "C’est une chance de pouvoir réfléchir à ces questions là au niveau de l’ensemble de nos communes", estime Jean-Louis Gascoin.

Cette réflexion est menée dans le cadre d’une large concertation à laquelle sont invités des associations actives sur le territoire communautaire et associations locales, des professionnels, des personnes publiques, le conseil de développement, les habitants et instances de démocratie locale. Quatre rencontres de sensibilisation sur deux thèmes centraux du projet seront proposées au printemps: les nouvelles attentes en terme d’habitat, les formes urbaines, la question de la densité, des centres ville et centres de vie; nature et cadre de vie.

En juin, Angers Loire Métropole organisera quatre balades territoriales pour découvrir et comprendre le fonctionnement de nos territoires.

*Le Plan local d’urbanisme concerne les 31 communes d’Angers Loire Métropole et le Schéma de cohérence territoriale les 66 communes du Pays Loire Angers.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288