Détail

Angers Loire Métropole

Le verre est recyclable

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Au travail sans voiture: cinq entreprises ont relevé le challenge

Publié le 23 septembre 2010

Le "challenge entreprises" encourage les salariés à aller au travail sans leur voiture. Pour sa troisième édition, cinq entreprises ont participé, évitant l'émission de douze tonnes de CO2.

Douze tonnes de CO2 en moins dans l'atmosphère. En encourageant leurs salariés à laisser leur voiture au garage, les participants au "challenge entreprises 2010" ont permis d'éviter l'émission de ce volume de dioxyde de carbone, principal gaz responsable du réchauffement climatique.

Piloté par Angers Loire Métropole, ce challenge en est à sa troisième édition et son bilan a été présenté mercredi 22 septembre, en clôture de la semaine de la mobilité.

Sur les cinq entreprises inscrites (La Poste, CCI de Maine-et-Loire, CHU d'Angers, Angers Loire Tourisme et Help Line), c'est Help Line qui décroche la palme: la participation de 36 salariés, sur les 49 que compte l'entreprise, a permis d'éviter le recours à la voiture sur un total de 18800 kilomètres, en deux mois. Ceci par un changement d'habitude en faveur du vélo, de la marche et du bus, ou encore grâce au covoiturage.

A pied, toute l'année

"Help Line est arrivée à Angers en février 2009 et, dès le début, cela nous a semblé intéressant de nous engager dans cette démarche", rapporte Thierry Gilbert, directeur de l'entreprise installée à Saint-Serge et spécialisée dans le service et l'assistance informatique à distance. "Venant de Paris, j'ai trouvé à Angers un cadre propice à cet engagement. Le challenge, avec son aspect ludique, a été un bon moyen de motiver nos collaborateurs."

Avec maintenant près de deux ans de recul, le directeur note que le challenge a permis des changements d'habitude durables: "Certains salariés, qui habitent à un ou deux kilomètres de l'entreprise, ont réalisé qu'en fait, sur cette distance, c'était très facile de venir à pied. Maintenant, ils le font toute l'année. D'autres employés, qui habitent plus loin, se sont mis au covoiturage."

En attendant le tramway

De leur côté, les représentants de La Poste et de la CCI notent qu'il est plus difficile d'impliquer les salariés dans les grands groupes, surtout losqu'ils sont éclatés sur différents sites. "On progresse par petites touches, en s'appuyant sur les personnes les plus motivées", relève Philippe Lohezic de la CCI. Annie Gasnier, de La Poste, attend elle le challenge 2011, qui bénéficiera de l'arrivée du tramway: "Nos plus gros sites seront très bien desservis par la ligne. Ce sera un atout fort pour progresser!"

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288