Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

La Caisse des dépôts s'engage pour des déplacements moins polluants

Publié le 09 avril 2010

Moins de voitures pour les trajets professionnels ? C'est l'idée des plans de déplacements d'entreprise. La Caisse des dépôts d'Angers a rejoint le mouvement, par la signature d'un protocole avec Angers Loire Métropole.

"On ne décrète pas le changement. Mais on peut l'accompagner, le susciter." Pour sortir du règne du "tout-voiture", Jean-Claude Antonini, maire d'Angers et président d'Angers Loire Métropole, mise sur l'adhésion des Angevins. Et comme une grosse part des déplacements sont liés aux trajets domicile-travail, l'implication directe des entreprises constitue un levier privilégié.

C'est dans ce but qu'Angers Loire Métropole a créé un conseil en mobilité, chargé d'encourager la création de plans de déplacements d'entreprise. Le 2 avril, la direction angevine de la Caisse des dépôts a rejoint ce mouvement en signant un protocole avec la communauté d'agglomération. Objectif: inciter les 750 collaborateurs de l'établissement à laisser leur voiture au garage.

Cette signature constitue une étape supplémentaire dans une réflexion engagée de longue date. Dès 2006, la Caisse des dépôts d'Angers réalisait son bilan carbone. Avec un constat clair: l'importance du poids des déplacements, qui pèsent 43% des émissions de gaz à effet de serre générées par l'établissement. "Or 60% de nos salariés habitent à moins de dix kilomètres de leur lieu de travail", relève Jean-Michel Bacquer, directeur de la Caisse des dépôts d'Angers. "Sur une telle distance, des alternatives efficaces à la voiture peuvent être proposées."

Ainsi, le site de la Caisse des dépôts rue Louis-Gain bénéficie déjà d'un parking à vélos couvert, refait à neuf. Des vélos électriques, ainsi qu'une voiture hybride, ont été achetés pour les trajets entre la rue Louis-Gain et la CNP, place Mitterrand, qui fait partie du groupe Caisse des dépôts. Le télétravail et les vidéoconférences sont aussi encouragés, pour limiter les déplacements.

Une trentaine d'établissements engagés dans la démarche

Le recours au covoiturage et aux transports en commun sont autant d'autres pistes à développer. Par le protocole signé le 2 avril, Angers Loire Métropole s'est engagée à apporter son expertise pour accompagner l'établissement dans cette voie.

Actuellement, une trentaine d'entreprises et établissements publics de l'agglomération, concernant plus de 23000 salariés, sont à des degrés divers engagés dans une démarche de plan de déplacements. La plupart ont rejoint le mouvement des Co-Mobiles, qui leur permet de bénéficier d'un accompagnement piloté, outre Angers Loire Métropole, par le Conseil général et l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288