Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

Le Plan local pour l'insertion et l'emploi dresse son bilan

Publié le 25 février 2008

Sur la période 2001-2007, le Plie a accompagné 3083 personnes en difficulté professionnelle. Environ 1100 ont quitté le dispositif avec de bonnes perspectives d'insertion.

Le Plie (Plan local pour l'insertion et l'emploi) associe l'ensemble des acteurs qui agissent, sur le territoire d'Angers Loire Métropole, pour favoriser l'entrée dans le monde du travail de personnes qui en sont très éloignées.

Il fonctionne grâce au financement des collectivités (Angers Loire Métropole et communes membres) et à des fonds européens, selon des conventions pluriannuelles. La dernière (2001-2007) est arrivée à terme le 30 juin dernier. L'occasion de dresser le bilan de l'action conduite.

"L'objectif est rempli à 90%", estime Armand Raucher, responsable du Plie d'Angers Loire Métropole. Entre 2001 et 2007, le Plie a accompagné 3083 personnes. C'est plus que ce qu'indiquait sa feuille de route, qui tablait sur 400 entrées par an.

Parmi les personnes suivies sur cette période, plus d'un tiers (1142) ont quitté le dispositif d'une manière positive, c'est-à-dire avec un contrat de travail de plus de six mois ou la validation d'une formation qualifiante. C'est un peu moins que l'objectif de départ, qui fixait la barre à 220 sorties positives par an.

Au regard de la baisse du taux de chômage, on pouvait s'attendre à mieux. "Mais cette embellie de l'emploi profite essentiellement aux demandeurs d'emploi les plus directement employables", analyse Armand Raucher. "Ceux que nous accueillons sont des demandeurs d'emploi de longue durée, avec un niveau de qualification faible. Eux profitent beaucoup moins de la baisse du chômage."

L'action du Plie demeure donc nécessaire. Elle va se poursuivre, puisqu'une nouvelle  convention a été conclue, au moins jusqu'à 2011.

Sur cette période, le responsable du Plie compte sur les "clauses d'insertion" pour trouver de nouveaux débouchés. Par ces clauses, les grands chantiers conduits par les collectivités locales peuvent privilégier, dans leurs appels d'offres, les candidats qui prévoient de donner du travail aux structures d'insertion. "L'opération de rénovation urbaine et les travaux du tramway fournissent là d'importants gisements."

Reste, après, à trouver et former les demandeurs d'emploi prêts à travailler sur ces chantiers. "C'est actuellement notre difficulté. Les métiers du bâtiment ne séduisent pas, mais c'est bien là qu'il y a le plus d'embauches pérennes. Par comparaison, les créations d'emploi dans les services sont souvent précaires."

Dans ce contexte, Angers a la chance de compter sur son territoire un important centre de l'Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) largement tourné vers les métiers du bâtiment. Et pour faire connaître ces métiers, le Plie et ses partenaires ont créé les "mardis du bâtiment", qui ont pour but d'amener les demandeurs d'emploi à découvrir ce secteur, au-delà des idées reçues.

En savoir plus sur le Plie

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288