Détail

Angers Loire Métropole

Jardins d'expression

Menu principal

Passer le Menu principal

Retour au menu principal

Contenu principal

Passer le contenu principal

Ça s'est passé sur le territoire

Partage Viadeo

L'agglomération dresse la carte de ses émissions de gaz à effet de serre

Publié le 14 janvier 2008

Le "bilan carbone" d'Angers Loire Métropole est entré dans sa phase active. D'ici au printemps prochain, il dressera un inventaire des foyers d'émission de gaz à effet de serre sur l'ensemble du territoire. Le but : favoriser l'élaboration du plan climat de la métropole.

Peser sur 50% des émissions

Pour lutter contre le réchauffement climatique, l'Etat français s'est engagé à diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre du pays d'ici à 2050. Une ambition qui ne pourra pas se faire sans les collectivités territoriales. Par leur fonctionnement, ces dernières pèsent pour 10% dans le total des émissions. Et au-delà, par l'exercice de leurs compétences (transports en commun, logement...), elles peuvent impacter 50% des émissions.

Consciente de ces enjeux, Angers Loire Métropole a inscrit la lutte contre le réchauffement climatique parmi les priorités de son Agenda 21, document qui décline les actions à conduire en matière de développement durable.

Le "bilan carbone" est un outil supplémentaire dans l'application de l'Agenda 21. D'ici au printemps, il permettra de dresser la carte des émissions de gaz à effet de serre de la métropole... pour mieux les diminuer.

Du CO2 même dans les ordinateurs

Mis au point par l'Ademe et testé déjà dans une dizaine de collectivités, le bilan carbone consiste à recenser les postes d'émission.

Parmi ces derniers, certains sont évidents, comme la consommation d'électricité (notamment lorsqu'elle est produite par des centrales fonctionnant au gaz ou au charbon) ou la consommation de carburant pour les transports.

D'autres, moins connus, n'en sont pas moins réels : le carbone se cache partout, jusque dans les biens d'équipement comme les ordinateurs qui, de leur conception à leur achat en magasin, passent par de nombreuses étapes consommatrices d'énergie (fabrication des composants par de nombreux sous-traitants, transport de ces pièces pour assemblage, acheminement du produit fini vers le dépôt d'un fournisseur, puis vers le magasin de vente au détail, etc.).

Autre exemple de poste d'émission méconnu : les frigos, qui contiennent plusieurs gaz ayant un gros impact sur l'effet de serre, sans être parfaitement étanches...

L'ensemble des postes d'émission seront comptabilisés, en deux volets :

  • les postes liés aux activités spécifiques de la collectivité et des 31 communes qui la composent (transports en commun, collecte et élimination des déchets, entretien des espaces verts et voiries...)
  • les postes liés aux activités situées sur le territoire de la collectivité (industrie, logement, déplacements individuels motorisés, consommation...)

Vers un plan climat territorial

Les données fournies par le bilan carbone seront utilisées pour préparer le "plan climat" de la métropole.

L'obligation, pour les collectivités, d'élaborer un plan climat territorial fait partie des pistes avancées par le récent Grenelle de l'environnement.

Le but de ces plans climats est de décliner, au niveau local, les engagements de réduction des gaz à effet de serre pris aux niveaux national, notamment la démarche "Facteur 4" qui prévoit de diviser par quatre les émissions françaises d'ici à 2050.

Or les leviers d'action des collectivités sont multiples. Par exemple par le développement de transports en commun peu polluants, comme le tramway, ou par une incitation financière à la construction de logements économes en énergie. Cette incitation figure parmi les mesures du programme local de l'habitat adopté fin 2007 par Angers Loire Métropole.

Outre l'élaboration du plan climat, qui sera discutée fin 2008, le bilan carbone permettra de mesurer la dépendance du territoire aux énergies "fossiles", et notamment au pétrole. Le but est ici d'anticiper l'impact économique de la hausse du prix du baril et de la possible mise en place d'une taxe carbone.

 

A travers ses compétences et différents projets, la communauté d'agglomération agit d'ores et déjà dans le sens d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre de son territoire.

Retour au contenu principal

Contenu secondaire

Passer le contenu secondaire

À ne pas manquer

En ce moment sur le territoire

Retour au contenu secondaire

6288